france.tv

Week-end noir dans les maternités

3 min de lecture
Publié le 22.10.2021 à 17h57 
(mis à jour le 23.10.2021 à 16h29)

Les sages-femmes sont de nouveau massivement en grève. Un week -end noir est à prévoir dans les maternités.

Julie est sage-femme à Paris dans une maternité de type 1. Elle et ses collègues seront massivement en grève pendant les 3 prochains jours, raconte Julie : 

« Du vendredi minuit jusqu’au lundi minuit, toutes les sages-femmes de France sont appelées à faire la grève. Et le mouvement est très suivi. Cela fait 20 ans que j’exerce : je n’ai jamais vu une telle mobilisation. »

Depuis de nombreux mois, les sages-femmes réclament de meilleures conditions de travail : reconnaissance d’un vrai statut médical, des salaires décents, plus de moyens, humains et financiers. Les sages-femmes réclament également de pouvoir mieux accompagner les femmes, et avoir une sage-femme par femme accouchant. Mais malheureusement, le gouvernement semble rester sourd à leurs réclamations. Julie explique :

« Il y beaucoup de déception par rapport à la reconnaissance de notre métier. La revalorisation salariale proposée aux sages-femmes par Olivier Véran fin septembre n’est pas a la hauteur de ce qu’on attendait ! »

L’objectif des sages-femmes ? Faire bouger les choses en organisant ces « week-ends noirs » notamment, mais aussi en faisant des piquets de grève devant différentes maternités, ou en manifestant massivement, comme le 7 octobre dernier. Et si les sages-femmes se battent pour leur profession, ce n’est pas seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour les femmes, précise Julie :

« Si on ne bouge pas maintenant, on se dit dit c’est la mort de la profession dans 10 ans ! Nos conditions de travail ne permettent pas d’accompagner les femmes correctement, c’est ce qui fait le coeur de notre travail. On n'est pas des accoucheuses ! L’accompagnement passe par une présence humaine. On est en train de perdre le coeur de notre métier ! »

Si vous devez accoucher ce week-end cependant, pas d’inquiétude : des sages-femmes sont réquisitionnées par voie préfectorale pour assurer les accouchements.

La rédaction de La Maison des Maternelles