france.tv
Parole d'expert

Vais-je avoir une césarienne pour mon deuxième accouchement si j'en ai eu une au premier ?

2 min de lecture
Publié le 28.11.2019 à 14h54 
(mis à jour le 28.11.2019 à 15h44)

Réponse avec notre sage-femme Anna Roy.

Complexe, grossière ou peut-être improbable : C'est pas tabou répond à TOUTES vos questions sur la sexualité, la parentalité, le couple, l'accouchement, la grossesse, l'anatomie... et avec l'aide d'un professionnel ! Aujourd'hui c'est Sonia qui a une question :

« J'ai eu une césarienne lors de mon premier accouchement. Aujourd'hui enceinte de mon deuxième bébé, je me demandais si j'allais forcément devoir en avoir une pour ce second accouchement ? »

Et comme à La Maison Des Maternelles on veut  libérer la parole et rassurer les futurs parents, on a été voir notre super sage-femme Anna Roy pour lui demander de répondre à Sonia :

« Non ! Ce n'est pas parce que vous avez une césarienne à votre premier accouchement que vous en aurez forcément une à la seconde ! »

Voilà déjà de quoi rassurer notre future maman. Cependant, cela dépend des raisons qui ont conduit à la césarienne pour votre premier accouchement, car ce qui a concerné le premier bébé ne concernera pas -forcément- le(s) suivant(s), comme le précise Anna :

 « Je m'explique : si vous avez subi une césarienne parce que votre bébé ne supportait pas bien les contractions, par exemple, on vous laissera accoucher par voie basse pour votre seconde grossesse. Par contre, si on vous a fait une césarienne parce que vous avez une malformation du bassin, par exemple, cette malformation sera toujours là pour le deuxième accouchement : on vous reproposera donc une césarienne dans ce cas-là. »

Quoiqu'il en soit, l'équipe médicale qui vous suit durant votre grossesse saura vous conseiller. N'hésitez pas à leur en parler, conseille Anna :

« L'équipe médicale qui prend en charge votre grossesse vous demandera le compte-rendu opératoire de votre première césarienne afin de définir si un accouchement par voie basse est possible. Parlez-en avec eux sans attendre ! »

 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo