france.tv

Une association veut améliorer la qualité de vie des prématurés hospitalisés

3 min de lecture
Publié le 05.05.2021 à 11h17 
(mis à jour le 05.05.2021 à 16h58)

L’association Graines de héros a été créée pour améliorer la prise en charge des nouveau-nés au sein du service de néonatologie du centre hospitalier régional universitaire de Nancy. Brian Leprêtre, infirmier et président de l’association, détaille à LMDM ses projets.

LMDM – Pourquoi avez-vous créé cette association ?

Brian Leprêtre – C’est tout nouveau et notre objectif principal est de pouvoir améliorer et optimiser le confort et les soins des nouveau-nés hospitalisés dans nos secteurs à Nancy. On a remarqué qu’il y avait des projets de services déjà mis en place mais on voulait leur donner une impulsion, un coup de pouce et que les choses aillent un peu plus vite pour permettre de soutenir les parents et d’optimiser le confort des nouveau-nés hospitalisés chez nous.

Votre objectif est d’obtenir des fonds dans quel but ?

La première mission est d’optimiser le confort du nouveau-né. Ça parlera aux parents qui ont connu la néonatologie. Cela passe par un confort le plus optimal possible lors des séances de peau à peau, qui permet de réunir le parent et l’enfant. Cela permet au bébé de lui apporter de la stabilité. On aimerait donc avoir des fauteuils mécaniques et de confort pour ces parents, des coussins d’allaitement pour maintenir les coudes et verrouiller une position avec des enfants qui sont souvent très techniqués.

Les fauteuils coûtent chers. On est aux alentours de 1600 € pièce. Concernant les coussins d’allaitement nous en avons mais il nous en faudrait encore d’autres.

Comment avez-vous géré au sein du service de néonatalogie cette année ?

On n’a pas eu forcément l’afflux accru qu’on a pu constater chez les adultes. Je parle pour notre service. Cette année a été somme toute lambda.

Un des aspects de votre association est aussi d’accompagner et de soutenir les parents de bébés prématurés ?

L’idéal serait de leur permettre de se loger. Mais déjà si nous arrivons à leur permettre de se restaurer, de se poser avant de reprendre la route afin d’être plus disponible au chevet de leur enfant. Car dans notre secteur nous n’avons actuellement pas de quoi offrir aux parents un temps de pause. Nous n’avons pas de salle des parents et c’est quelque chose qui est primordial. On aimerait vraiment pouvoir leur offrir ça. Ça leur permettrait de pouvoir souffler, se restaurer voire même d’échanger avec d’autres parents qui vivent les mêmes difficultés qu’eux.

Pour soutenir l’association Graines de héros vous pouvez donner sur helloasso.com.

La rédaction de La Maison des Maternelles