france.tv

Transit du bébé : constipation et diarrhée

3 min de lecture
Publié le 25.02.2021 à 13h37 
(mis à jour le 30.03.2021 à 16h13)

Le docteur Solène Ganousse, gastro-pédiatre au centre de spécialités pédiatriques de l’Est Parisien à Créteil, répond aux interrogations des parents pour LMDM sur le transit du bébé.

LMDM - Qu’est-ce que l’on appelle un transit « normal » chez un bébé, en nombre de selles par semaine par exemple ?

Il n’y a pas de régularité stricte du transit du nourrisson.

  • Chez le bébé allaité : Certains peuvent avoir des selles après chaque tétée, tandis que d’autres vont en avoir une fois par semaine en moyenne. Dans des cas très exceptionnels cela peut être encore plus espacé. J’ai déjà vu des selles toutes les 3 semaines, même si c’est rare. Si en dehors de ça tout va bien, qu’il n’y a pas d’inconfort, qu’il dort bien, mange bien, grossit bien, a des périodes d’éveils… alors tout va bien.
  • Chez le bébé au biberon : les selles sont plus fréquentes mais pas de rythme strict non plus. Ce qu’on va regarder c’est si le nourrisson est confortable, fait des efforts de défécation mesurés et a des selles molles. Le nourrisson devient inconfortable passé 7 à 10 jours sans selles.

S’il ne faut pas forcément se fier à la fréquence des selles, comment repère-t-on un début de constipation chez un bébé ?

Les selles de nourrisson sont plus molles que les selles d’un adulte. Elles sont rarement « formées » car elles sont assez molles pour être écrasées par le poids du bébé. Des selles formées peuvent être un signe de début de constipation. C’est ce que j’appelle les selles « pâte à modeler ». Et ça ce n’est pas normal.

Si une constipation est avérée chez un bébé, comment la traiter ?

Dans ce cas il y aura une prise de médicaments par voie orale, et il y a 3 dogmes :

  • Traiter suffisamment pour revenir à un transit normal.
  • Traiter suffisamment longtemps pour que l’enfant réenregistre un confort, car il suffit d’une selle inconfortable pour générer une appréhension et donc un réflexe de rétention qui créé un cercle vicieux.
  • Diminuer progressivement les traitements pour que l’enfant se réhabitue à pousser en étant détendu. En tout cas, il ne faut pas banaliser en disant : « Ça va s’améliorer. »

Est-ce que l’eau Hépar peut aider à prévenir la constipation chez un bébé nourri au biberon ?

Cela peut être utile mais ça ne fonctionne pas à chaque fois. Par contre, jamais plus d’un biberon par jour car cette eau est riche en certains ions qui ne sont pas forcément bons en exclusivité chez le bébé. Je conseille donc par exemple un biberon le matin et c’est tout. Si ça aide, super, mais si ça ne change rien on retourne à l’eau classique.

Comment différencier une selle habituelle d'une diarrhée ?

Il faut regarder s’il y a de la matière dans les selles. Une diarrhée c’est comme de l’eau, un liquide teinté sale. Chez un nouveau-né allaité les selles sont molles mais il y a toujours des petits grumeaux, comme des pastilles jaune d’or. Ce qui est inquiétant c’est quand les selles sont vraiment liquides et imbibent la couche au point de se dire : « Est-ce du pipi ou des selles ? » Et là il faut regarder la prise de poids du nourrisson et son état général : est-il vif, tonique ou un peu mou ?

Est-ce que des épisodes de diarrhée peuvent être liées aux poussées dentaires ?

Oui, on peut avoir une accélération du transit plus ou moins associée à un érythème du siège et à une exacerbation de petits symptômes digestifs comme le reflux gastro-œsophagien au moment des poussées dentaires. C’est bien de le savoir pour ne pas être surpris si ça arrive.

Le passage à la diversification alimentaire peut-il entrainer des modifications de transit, ramollir les selles voire entraîner des diarrhées ?

Cela peut induire des modifications de transit car ça appelle une maturation intestinale, c’est un apprentissage. On y va donc progressivement sur tout ce qui est choux, artichauts, brocolis, etc. Certains bébés vont ralentir leur transit (on limite alors les légumes ralentisseurs) d’autres vont avoir des selles plus molles. Cela va aussi colorer les selles, donc il ne faut pas s’inquiéter. Mais de là à donner une diarrhée non. Si c’est le cas, il faut voir si c’est lié à un autre facteur que l’alimentation (dents, virus…) et voir si on ne suspecte pas une intolérance alimentaire. Si c’est le cas et qu’on repère l’aliment on l’écarte 2, 3 semaines puis on retente.

La rédaction de La Maison des Maternelles