france.tv
Tuto

Tout savoir sur le premier peau à peau

3 min de lecture
Publié le 14.02.2020 à 12h16 
(mis à jour le 17.02.2020 à 21h16)

Très important pour le bébé comme la maman, le premier peau à peau nécessite tout de même quelques règles de sécurité. Notre sage-femme Anna Roy nous explique comment bien le pratiquer. 

Quand faut-il le pratiquer ? 

Le peau à peau est généralement pratiqué dans les deux jours qui suivent la naissance ou durant le séjour à la maternité. Il est d’ailleurs important d’insister dans son projet de naissance pour que l’on vous laisse faire un peau à peau avec votre enfant. C’est très important. 

Vous pouvez aussi continuer à  le pratiquer chez vous durant les premières semaines de l’enfant.

Qui le pratique ? 

Le peau à peau peut être pratiqué avec la maman comme le papa, mais pas seulement : 

« S’il n’y a pas de papa, cela peut-être aussi une grand-mère, quelqu’un très proche de vous, qui peut prendre en peau à peau le bébé. »

Pourquoi le pratique-t-on ? 

Les études ne se comptent plus pour montrer à quel point il est bénéfique pour le bébé et pour les parents ! 

Pour le bébé : 

  • Stabilisation de la température corporelle et correction si besoin (en particulier lorsque le bébé a froid). 
  • Stabilisation de la fréquence respiratoire et du rythme cardiaque.
  • Augmentation du taux de sucre (risque moins grand que le bébé développe des hypoglycémies dans les premiers temps après la naissance). 
  • Mise en place de l’allaitement facilitée. 
  • Sensation de bien-être par la proximité crée avec l’un de ses parents. 
  • Diminution des coliques. 

Pour la mère ou le père :

  • Cela favorise l’attachement.
  • Cela réduit le stress. 

Quelles sont les règles de sécurité pour la pratique du peau à peau ? 

Il est important de respecter quelques petites règles pour que le peau à peau se fasse dans la sécurité pour le nouveau-né. 

Le bébé et la maman sont installés correctement :

  • La mère est légèrement redressée (pas à plat).             
  • Le bébé est à plat ventre contre sa mère.                 
  • La tête du bébé tournée sur le côté .              
  • Son visage est bien visible, non enfoui.                      
  • Le nez et la bouche du bébé sont bien dégagés, non recouverts.        
  • Son cou est non fléchi.             

Évidemment il faut que la personne qui pratique le peau à peau soit torse nu et que le bébé soit en couche. Il faut alors le couvrir d’une couverture ou d’un jersey. 

Attention à garder une surveillance de l’enfant 

« Souvent après un accouchement, la mère est très fatiguée, il ne faut pas la laisser seule en peau à peau : si elle s’endort elle ne pourra pas surveiller son bébé. Donc il faut le confier à la surveillance de quelqu’un. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo