france.tv
Parole d'expert

Tout savoir sur la DME, la diversification menée par l’enfant

Publié le 04.09.2020 à 15h46 
(mis à jour le 17.09.2020 à 11h19)

Selon une étude de la Boîte rose, 4 mamans sur 5 pratiquent la DME avec leur enfant. Une pratique récente qui permet au bébé de découvrir les aliments par lui-même. Notre pédiatre Arnault Pfersdorff vous éclaire.

La DME, c'est quoi ?

Avec la diversification menée par l'enfant -aussi appelée alimentation autonome- le jeune enfant commence directement par manger des aliments en morceaux, et non en purée. Avec cette approche, les parents ne nourrissent pas leur bébé à la cuillère : l'enfant prend les aliments avec ses mains pour les porter lui-même à sa bouche.

Quand commencer la DME ?

Arnault Pfersdorff, pédiatre, explique :

« C’est le pédiatre qui va dire aux parents : "Votre entant est prêt pour faire la DME". En général ce n’est pas avant 6 mois, parce que c’est à partir de cet âge qu’un enfant sait mastiquer. Il s’agit alors de faire confiance à l’enfant. Lorsque l’on introduit des morceaux dans son alimentation, on laisse l’enfant faire. »

Comment faire ?

Mais alors, comment s'y prendre ? Arnault Pfersdorff recommande :

« Une fois que l’enfant tient assis sur une chaise haute, on se met à table avec l’enfant. Et j’insiste sur un point : ce sont les parents qui font cela, pas l’assistante maternelle et pas la crèche. Ce sera plus tard. Il faut ensuite être au calme, qu’il n’y ait pas de chat qui circule, qu’il n’y ait pas un autre enfant. On va alors poser un morceau de la taille de son point fermé devant l’enfant. Il ne doit pas être trop dur, ni trop mou. »

Les aliments pour débuter : 

- Aubergine, potiron, concombre, avocat, banane, pomme…

- Agneau, boeuf haché qui se tient…

- Galette de riz, pain complet grillé, pain d’épices…

- Semoule, quinoa, nouilles, riz, spaghetti bien cuit…

- Biscuit, glace…

La crainte de l’étouffement

« L’enfant ne va pas s’étouffer car il est assis, et qu’il va morceler avec sa mâchoire. Car un enfant mastique à partir de 6 mois et n’a pas besoin d’avoir de dent. Le bébé va donc décrocher un petit morceau, puis l’avaler derrière et va garder le reste du morceau devant la bouche et l’avalera par la suite. Cela se fera par petites étapes. »

Et si votre enfant avalait un trop gros morceau, le pédiatre explique :

« Normalement il le recrache. Si ce n’est pas le cas il faut tranquillement aller vers lui et ne pas se précipiter pour ne pas l’angoisser. Ensuite il faut lui demander s’il veut de l’aide et l’aider à recracher s’il le faut. »

Les bienfaits de la DME

La diversification menée par l’enfant va aider à son développement neuro-sensoriel comme l’explique Arnault Pferdorff : 

« Il prend l’aliment, donc développe son toucher, il sait quelle est la texture. Puis il va voir l’aliment avec ses yeux. Il va ensuite le porter à sa bouche et son cerveau va alors analyser ce qu’il a dans sa bouche. Ce n'est pas seulement une étape de diversification, mais aussi une étape éducative. »

Les apports de la DME sont multiples, selon le pédiatre :

- confiance en soi,

- découverte des saveurs les unes derrière les autres,

- mastication,

- le palais va mieux se développer en largeur et en profondeur,

- impact sur le langage et sur l’imitation.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo