france.tv
Parole d'expert

Tout savoir sur la croissance des enfants

3 min de lecture
Publié le 30.06.2021 à 20h21 
(mis à jour le 01.07.2021 à 10h30)

Le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre, répond à toutes vos questions sur la croissance et les retards de croissance des enfants.

Le retard de croissance ou la petite taille peuvent-ils être le signe précoce d’un problème de santé chez l’enfant ? 

Docteur Arnault Pfesdorff - C’est un signe parmi d’autres, car l’inverse est vrai aussi, si l’on observe une inflexion sur la courbe de croissance, et de même pour celle du poids (car quand on parle de croissance, on emploie toujours le terme « croissance staturo-pondérale »). En pédiatrie c’est un outil majeur de vérifier ces courbes. C’est pour ça que la première année on suit un enfant presque tous les mois. La deuxième année, 2 fois par an au moins.

Le bébé peut avoir un problème de santé sans avoir de répercussions sur la taille. L’enfant doit être suivi régulièrement, plus le problème de retard est dépisté assez tôt meilleur sera le résultat.

À quelle fréquence faut-il surveiller la croissance de son enfant ? 

La première année est essentielle, il faut surveiller tous les mois car on aura déjà une première vision de comment démarre la courbe de croissance.

Après tous les trois mois jusqu'à l'âge de 2 ans, puis tous les 6 mois entre 2 et 6 ans. Après 6 ans et ce, jusqu'à la fin de la puberté, tous les ans pour voir si la taille et le poids de l'enfant s'inscrivent bien dans le « couloir » de la courbe de référence et qu'ils suivent une progression régulière. La croissance post-natale est très rapide. La taille des enfants passe en moyenne de 50 cm à la naissance à 75 cm au bout de la première année, puis elle atteint généralement 100 cm à l'âge de quatre ans. Ce rythme décélère ensuite, avec un gain de taille d’environ 5 à 6 cm par an jusqu'à la puberté.

Il faut donc bien regarder s’il y a pas un ralentissement ou d’autres signes comme trouble alimentaire, trouble de l'oralité, condition sociale défavorable, trouble du comportement, pas assez de vitamine D, qui impacteront sur la courbe et à ce moment-là il faudra donc agir en amont.

Le retard de croissance touche-t-il plus les filles ou les garçons ? 

À peu près les mêmes chiffres mais dans certain cas, les filles seront plus touchées si elles ont une tumeur, un retard de puberté par exemple. Quand on arrive vers la puberté, il y a de nouveau une phase de croissance rapide. Chez les filles c’est entre 10 et 11 ans, chez les garçons c’est vers 12 ans. Cette phase de croissance rapide est déclenchée par les hormones sexuelles qui vont stimuler l’hormone de croissance. Si on a un déficit en hormone sexuelle, il y aura un retard de croissance. À l’inverse il y a actuellement les problèmes de précocité. Des petites filles et des garçons qui font leur puberté à 8 ans. Une petite fille qui fera sa puberté à 11 ans, sa croissance va se stopper 18 mois ou 24 mois après.

Je voudrais savoir quelle est la taille moyenne des Français ? 

95 % de la population masculine fait entre 1m62 et 1m90 et entre 1m52 et 1m77 chez la femme.

 À partir de quel âge peut-on poser le diagnostic de retard de croissance ?  

On peut le dépister déjà avant la naissance. Un retard de croissance intra-utéro est une indication par rapport à un traitement par hormones de croissance. D’ailleurs quand on voit qu’un fœtus ne grandit plus, on va déclencher l’accouchement. Sinon il y a tous les âges pour détecter un retard de croissance. Mais le diagnostic est compliqué, il faut faire appel à un centre de référence vers l’endocrinologie pour réaliser un test dynamique et voir comment l’enfant répond.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo