france.tv

Top 7 des conseils pour que votre aîné ne soit plus jaloux

3 min de lecture
Publié le 26.03.2019 à 18h31 
(mis à jour le 09.04.2019 à 18h07)

L’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille peut perturber l’aîné. Peuvent alors commencer les crises de jalousie. Mais il existe des astuces pour l’aider à traverser cette étape.

Préparer l’annonce de l’arrivée 

Au cours de la grossesse il est important de discuter avec votre enfant pour préparer l’arrivée de son cadet. Expliquez-lui qu’un bébé va arriver en lui indiquant une date qu’il pourra comprendre (avant Noël ; après les grandes vacances…). Vous pouvez également lui demander de s’investir en décorant la chambre du nouveau-né, en choisissant le doudou…

Pratiquer l’écoute empathique

L’objectif de cette technique est d’aider votre enfant à s’apaiser en écoutant et comprenant sa jalousie. Il vous suffit de vous concentrer sur ce qu’il ressent et non pas sur ce qu’il dit. Quand l’aîné comprendra qu’il a le droit de ressentir certaines émotions, dont celle de la jalousie et que vous acceptez cette situation, il aura tendance à se calmer et à élaborer des solutions pour sortir de sa crise, lui-même.

Déclarer lui un amour inconditionnel

S’il se sent aimé, votre enfant va pouvoir oublier un peu sa jalousie. Répétez-lui combien vous l’aimez, combien il est important à vos yeux. Détaillez bien ses qualités et ce que vous affectionnez particulièrement chez lui. Ce qui va également permettre de le différencier de son cadet. Essayez aussi de privilégier des tête-à-tête pour ces séances de compliments. 

Favoriser son autonomie

Donnez des responsabilités à votre aîné. Cela peut commencer avec des petites tâches ménagères. C’est lui qui dresse la table, range les jouets, fait son lit. Cela va insuffler un esprit d’équipe au sein de la famille et valoriser votre enfant. 

Être juste

L’égalité est impossible quand vous élevez une fratrie. D’une part parce que vos enfants n’ont pas le même âge, ou le même sexe, et d’autre part parce que leurs envies varient, évoluent et ne sont pas les mêmes. Cherchez donc simplement à vous ajustez aux besoins de chacun.

Respecter ses affaires 

Si vous avez la possibilité d’avoir une chambre par enfant c’est idéal. Sinon soyez astucieux. Il est important que tous les frères et sœurs aient leur propre espace, leurs propres affaires, pour les aider à forger leur identité.

Le partage

Apprenez à votre aîné à partager. Il ne faut pas le dessaisir de ses jouets et de ses affaires pour les donner à son cadet, mais l’encourager à lui prêter de lui-même. Pensez également à bien le féliciter quand il partage un jouet ou un vêtement.

à noter

Conseils et astuces issus du livre « Mon aîné est jaloux ! » de Nina Bataille aux éditions Larousse.
La rédaction de La Maison des Maternelles