france.tv

Top 10 des prénoms de garçon en vogue

4 min de lecture
Publié le 04.04.2019 à 17h02 
(mis à jour le 25.10.2019 à 16h46)

Exit les Lucas et Enzo qui ont longtemps été les prénoms les plus attribués aux petits garçons. Actuellement, la mode penche vers des vieux prénoms qui ne dépassent pas trois syllabes. 

 

Gabriel

En plus d’être LE prénom le plus donné en France aux petits garçons, Gabriel se permet de truster la première place du podium depuis 4 ans. Il a même réussi l’exploit de déloger Lucas qui a pourtant été numéro un pendant 8 années. Celui qui signifie la « Force de Dieu », selon ses origines hébraïques est aussi le préféré des Français.

Raphaël

« Quatre consonnes et trois voyelles », comme le chantait Carla Bruni en 2002. Il faudra attendre quelques années après pour que Raphaël assoit sa place de prénom tendance. Depuis une dizaine d’années, c’est un des prénoms les plus donnés aux nouveau-nés masculins, car son féminin, à l’inverse, est plutôt boudé par les parents. 

Léo

Léo est un rescapé ! Pendant un siècle, seuls quelques rares bébés étaient baptisés, chaque année, par ce prénom. Très vieux prénom, du latin « leo » qui veut dire « lion », il réapparaît timidement dans les années 90 avant d’exploser dans les années 2000. En 2017, plus de 4000 petits Léo ont ainsi vu le jour.

Maël

C’est l’outsider du classement ! Maël arrive en France en 1979 puis disparaît 20 ans plus tard. Que s’est-il passé alors ? Un désamour complet pour ce prénom breton qui signifie « prince ». Il refait surface sur les registres de naissance en 2008, avec la naissance de 14 petits Maël et depuis, c’est l’ascension la plus impressionnante. Car 9 ans plus tard, plus de 3000 parents décident de nommer ainsi leur garçon.

Gabin

C’est un des prénoms les plus appréciés des couples français. Relativement absent durant tout le XXe siècle, Gabin gagne chaque année, depuis les années 2000, des baptêmes. Si son origine remonte à l’époque romaine et est issu du nom de l’ancienne ville « Gabium », le prénom doit sa démocratisation à Gauvain, un des chevaliers de la Table ronde. 

Mohamed

Ce très vieux prénom n’est ni plus ni moins que celui du prophète de l’Islam. D’origine arabe, ce nom est traditionnellement donné à l’aîné des garçons dans une famille religieuse. Et s’il a connu une baisse de régime à la fin des années 90, le prénom Mohamed ne cesse depuis d’être attribué à de plus en plus de petits garçons. 

Aaron

Aaron n’est pas qu’un des personnages principaux de la série The Walking Dead, c’est aussi le frère aîné de Moïse et le premier grand prêtre d’Israël dans la religion juive. Ce prénom d’origine hébraïque est également un des plus donnés durant la dernière décennie et des plus en vogue du moment.

Martin

Martin tire ses origines de Mars, dieu romain de la guerre. Ce prénom a été très répandu en France avant de tomber en désuétude. Mais en grand guerrier qu’il est, son absence dans l’hexagone lui a permis d’aller conquérir de nouveaux territoires en allant se diffuser aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Il est, depuis quelques années, de retour en France et a réussi à gagner le cœur des parents avec plus de 2000 petits Martin nés en 2016. 

Noé

Connu pour avoir sauvé les hommes et animaux des tourments célestes dans la Bible, Noé signifie « repos » ou « consolation » en hébreu. Ce prénom a mis assez longtemps à se démocratiser en France. Il faut attendre 2010 pour que des petits Noé poussent, chaque année, leurs premiers cris dans les maternités. Depuis, c’est un des prénoms les plus à la mode. 

Marius

Il n’a pas séduit que Fanny, mais aussi les jeunes couples français. Le prénom du héros mythique de Marcel Pagnol était une star au début du XXe siècle avant de sombrer tristement dans l’oubli. Mais c’est aujourd’hui un des prénoms favoris des parents qui ont ainsi donné naissance à près de 2000 petits Marius en 2017. 

La rédaction de La Maison des Maternelles