france.tv

Témoignage : mon bébé a eu le Covid-19

1 min de lecture
Publié le 17.04.2020 à 16h05 
(mis à jour le 29.04.2020 à 08h32)

Même si les cas de bébés symptomatiques sont très rares, certains sont tout de même contaminés. C’est ce qui est arrivé à Lilian, 3 mois, dont la maman témoigne pour LMDM. 

Fin février, alors que le confinement n’était pas encore mis en place et que l’on connaissait finalement assez peu le Covid-19, Naomi a vu son bébé déclarer une forte fièvre et s’est rendue aux urgences. 

Un diagnostic difficile à poser 

Dans un contexte où l’on ne savait pas encore tout à fait comment les enfants réagissaient face au coronavirus, ni même s’ils pouvaient l’attraper, il a été difficile de poser un diagnostic pour un bébé de 2 mois ; 

Lilian sortant d’une bronchiolite, lors de la première auscultation, les médecins ont estimé qu’il s’agissait sans doute d’une rechute, témoigne sa mère : 

« Le premier symptôme c’était surtout la fièvre, alors quand on est rentrés de l’hôpital on ne s’est pas plus inquiétés que cela. »

Mais par la suite, Naomi a elle-même déclaré des symptômes :

« Dans la nuit, j’ai eu très mal à la tête, comme rarement. J’avais très chaud et très froid. Puis plus de goût et d’odorat. J’ai appelé le SAMU et il nous a été préconisé de bien rester à la maison durant 15 jours. »

Les symptômes de Lilian se sont ensuite multipliés : toux, respiration encombrée, absence de faim. Le mari de Naomi a alors pris la décision de retourner aux urgences :

« Avant le troisième passage aux urgences, on ne pensait pas forcément qu’il s’agissait du coronavirus. C’est lors de ce 3ème passage qu’on lui a fait un test et qu’effectivement, il s’est avéré positif. »

Une période difficile 

Après le diagnostic, il a fallu soigner le bébé alors qu’aucun réel traitement n’était encore connu contre le Covid-19. La seule chose conseillée par les médecins a été de beaucoup moucher Lilian : 

« On a un système pour le moucher que l’on branche sur notre aspirateur, dès qu’il entendait l’aspirateur il pleurait, parce qu’on lui faisait ça une quinzaine de fois par jour. C’était très très dur de désobstruer ses voies respiratoires. Il vomissait beaucoup aussi parce qu’il était très encombré. »

Mais un message rassurant 

Aujourd’hui Lilian est parfaitement guéri et en pleine forme. Naomi a pu continuer à l’allaiter malgré la maladie, c’est donc avant tout pour rassurer les familles dont l’enfant est malade qu’elle tenait à témoigner. 

La rédaction de La Maison des Maternelles