france.tv
Parole d'expert

Stop à l’automédication !

2 min de lecture
Publié le 17.03.2021 à 10h30 
(mis à jour le 17.03.2021 à 16h27)

Le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre, rappelle aux parents de nourrissons et d’enfants qu’il faut éviter l’automédication et se rapprocher des professionnels de santé en cas de besoin ou de doute.

La téléconsultation

Avec le développement des téléconsultations le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre, se rend compte que de nombreux parents soignent leurs enfants avec la trousse à pharmacie du foyer :

« Je remarque très souvent des parents qui ont tendance à dire : "J’ai ça. Est-ce que je peux lui donner ?" Ou alors je reçois un mail : "Mon enfant tousse est-ce que je peux lui donner ça. J’en ai dans ma pharmacie." Très souvent donc des automédications sont faites. »

Le spécialiste tient à alerter et rappeler aux parents que l’automédication peut s’avérer dangereuse. Au mieux ne rien soigner, et au pire dégrader l’état de l’enfant :

« Si un enfant a un symptôme comme la toux, il ne faut pas en avoir peur. Cela veut dire que l’enfant va dégager le fond de la bouche. La plupart du temps c’est une pharyngite ou une rhino-pharyngite. Et le fait qu’il tousse est alors une bonne chose. On ne va pas tout de suite lui donner un médicament pour arrêter. »

Des médicaments à durée limitée

 Le docteur Pfersdorff rappelle également que certains médicaments son périssables :

« En ce qui concerne le sirop pour la toux – qu’on utilise rarement avant 3 ans- il faut savoir qu’une fois que le flacon est ouvert on ne peut l’utiliser que maximum 1 mois. On peut garder environ 6 mois les médicaments en suspension. 

Je conseille vivement aux parents de faire régulièrement un check-in de leur armoire à pharmacie. Et puis de surtout toujours garder les emballages des flacons car il y a des dates de péremptions et d’autres informations importantes marquées dessus. »

La vitamine D

Enfin il constate qu’il y a un problème actuel avec les traitements de vitamine D :

« J’en profite aussi pour rebondir sur quelque chose dont on parle beaucoup en ce moment : la vitamine D pour les nouveau-nés et nourrissons. Parce que je vois beaucoup de parents qui expliquent sur les réseaux sociaux que c’est la vitamine D qui est responsable des coliques ou des reflux de leur enfant. On voit tout et n’importe quoi. Certains parents vont donc passer d’une forme gouttes de vitamine D à une autre, qu’ils vont acheter sur internet.

Sauf que le dosage n’est pas du tout le même. Et on a parfois des enfants qui arrivent à l’hôpital avec un surdosage en vitamine D ou le contraire. Cela peut être dangereux car un surdosage peut entraîner des problèmes rénaux. Je rappelle que pour une maman qui allaite il faut donner entre 1000 et 1200 unités internationales de vitamine D par jour. Et pour un enfant qui est nourri avec un lait en préparation c’est entre 400 et 600 unités par jour. »

Arnault Pfersdorff le rappelle et le martèle :

« Avant 3 mois aucune automédication. On va voir le médecin ! »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo