france.tv

Sommeil, alimentation, colère : 10 astuces de parents pour s'en sortir

2 min de lecture
Publié le 12.11.2020 à 15h00 
(mis à jour le 17.11.2020 à 11h28)

Leur faire manger des légumes, les coucher sereinement ou encore gérer les crises : chaque année, Marie Perarnau sélectionne pour vous les meilleures idées des parents !

Côté cuisine

Le dé s'invite à table

Il n’est évidemment pas question de forcer l’enfant, mais de l’aider à gouter un plat. Vous pouvez utiliser un dé, que vous lancez chacun votre tour. Le chiffre obtenu vous indique le nombre de fourchettes que vous devez manger.

La star du mois

Autre astuce pour les enfants qui ont du mal à gouter de nouveau aliment : vous pouvez choisir, avec votre enfant et en fonction des saisons, un légume ou un fruit que sera le légume (ou le fruit) du mois. Ainsi, l’enfant va l’aborder sous différents angles : où pousse t-il ? Peut-il avoir différentes formes ou couleurs ? Comment peut-on le cuisiner : cru, cuit, en purée, en gratin, en salade, en tarte… Et vous n'êtes pas à l'abri de découvrir que votre enfant préfère le chou-fleur cru que cuit !

Côté sommeil

Pour les petits accidents

Faites 2 fois le lit de votre enfant : de chaque côté du matelas, mettez une à l’aise et un drap. Ainsi, si votre enfant fait pipi au lit au milieu de la nuit, il vous suffira d’enlever les draps souillés et de retourner le matelas.

L’oignon anti-toux et anti-rhume

Si votre enfant tousse la nuit ou a le nez encombré, coupez un oignon en 2 et mettez le sous le lit de votre enfant. Certes, l'odeur au réveil ne sera pas des plus agréables, mais votre enfant et vous aurez passé une nuit sans réveil.

Le réveil du soir 

Afin d’aider les enfants à aller au lit, vous pouvez mettre en place un « réveil du soir », qui sonne pour indiquer le début du rituel : se brosser les dents, faire pipi, lire une histoire, un câlin et au lit. Ainsi, quand le réveil sonne, ce ne sont pas les parents qui disent « c’est l’heure d'aller au lit » mais le réveil qui indique que c'est le moment.

L’épée anti-cauchemar

Vous pouvez en fabriquer une dans du carton. On la met à côté du lit de l’enfant en lui expliquant que s’il a un cauchemar, il pourra se défendre avec.

Gestion des crises

Petit problème ou gros problème ?

Pour désamorcer les réactions "atomiques" en cas de problème mineur, vous pouvez utiliser la question magique : « Est-ce un gros problème ou un petit problème ? ». Vous reconnaissez ainsi que votre enfant a un problème, en lui permettant de l'évaluer sur une échelle.

Le casque anti-bruit

Vous pouvez mettre un casque anti-bruit pour signifier à vos enfants que vous avez besoin de vous reposer, lorsque vous estimez que les demandes sont trop répétées et que vous avez besoin de calme.

Le podcast 

On le sait tou.tes, les pleurs d'un bébé peuvent être difficiles à supporter... N'hésitez pas, tout en consolant votre bébé et en le prenant dans vos bras, à écoutez un podcast au casque, cela peut vous permettre de vous détendre. 

Mal des transports

Le pansement magique

Mettez un pansement sur le nombril de votre enfant qui a le mal de coeur en transports, cela peut lui permettre de ne pas souffrir de nausées.

La rédaction de La Maison des Maternelles