france.tv
Parole d'expert

Soigner bébé : suppo ou sirop ?

3 min de lecture
Publié le 25.06.2021 à 15h29 
(mis à jour le 25.06.2021 à 16h18)

Le docteur Arnault Pferdorff, pédiatre, revient pour LMDM sur les différentes voies d’administration des traitements pour les enfants.

Lorsqu’un bébé ou un enfant est malade on lui administre son médicament par voie orale, sous forme de patch… Lorsque le médicament est sous forme de sirop, voici les conseils du docteur Pfersdorff :

« Lorsque vous utilisez un sirop, il faut le jeter 2 mois après ouverture. »

La plupart des gens ont tendance à préférer utiliser un médicament sous forme de suspension car, comme l’explique le pédiatre, on est alors plus assuré que l’enfant va le prendre facilement, qu’on va également administrer la bonne quantité grâce aux pipettes ou cuillères à mesure. 

Dans certains cas cependant un enfant va refuser de prendre la suspension : vomissements, terrible two… S’il ne veut pas le prendre, on ne va pas le poursuivre. Il y a des moments donc, si l’enfant a une forte fièvre, des risques de convulsion ou autre, il faudra bien lui donner la molécule. C’est uniquement dans ces cas-là que l’on va administrer un suppositoire, comme nous l’indique le docteur Arnault Pfersdorff :

« Le suppo on doit l’utiliser que quand on ne peut pas faire autrement. Le fait que le suppo agisse plus vite n’est pas vrai. Le fait que la molécule du suppositoire est moins dégradée que si elle passait par l’estomac n’est pas vrai. »

Le suppositoire en dernier recours

Les pédiatres privilégient donc les médicaments par voie orale. Si vous n’avez pas d’autres choix cependant que d’utiliser un suppositoire, le pédiatre recommande :

« On avait tendance à mettre le bout pointu en premier ce qui n’est pas la bonne technique car il ressort plus vite. Il fallait mettre le bout carré. Mais actuellement les suppositoires pour les petits sont carrés des 2 côtés. Et lorsque l’on met un suppositoire à un enfant il faut bien garder en tête que c’est une zone anale, sensible, qu’il faut respecter. Il faut donc poser le suppositoire sur la marge anale du bébé. Ce dernier va avoir un réflexe naturel de crispation puis il va se détendre. C’est là qu’il faut rentrer le suppositoire tout doucement. On peut mettre un peu de vaseline autour. » 

Que faire si le bébé éjecte le suppositoire ?

« Si jamais il est éjecté rapidement on peut le remettre et s’il est éjecté dans les 15 minutes on remet la moitié. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo