france.tv

Sextember : un mois sans porno pour découvrir le sexe autrement

2 min de lecture
Publié le 03.09.2021 à 11h41 
(mis à jour le 08.09.2021 à 10h34)

À destination des jeunes, le défi Sextember propose de passer un mois sans pornographie, pour porter un nouveau regard sur la sexualité.

L’accès à la pornographie n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui. À 12 ans, près d’un jeune sur 3 a déjà été exposé à des images pornographiques, et les chiffres sont en hausse, selon une enquête du ministère des solidarités et de la santé publiée en février 2021. 44% des jeunes ayant des rapports sexuels déclarent reproduire des pratiques qu’ils ont vues dans des vidéos pornographiques. Un chiffre qui peut être préoccupant, lorsqu’on connaît les représentations véhiculées par la pornographie.

Eden Gen, une marque de préservatif, lance une campagne de prévention pour tenter de changer la donne, et propose aux jeunes de passer un mois sans porno. Pour les y aider, la plateforme Sextember, qui propose un « starter pack » avec des articles et podcasts sur la sexualité, des guides sur la masturbation, des films, mais aussi une extension à installer sur son ordinateur pour bloquer les sites pornographiques. 

« Sans dénigrer la pornographie, il convient de signaler qu’elle peut conduire les plus jeunes à une vision biaisée du sexe et à des dérives en matière de pratiques sexuelles. Nous avons justement imaginé Sextember pour leur permettre de disposer de perspectives et d’exhaustivité en matière de sexualité, pour les aider à mieux appréhender les notions de plaisir et de consentement bien au-delà du champ limité proposé par le porno », explique Stéphane Iperti, directeur marketing des laboratoires Majorelle, au magazine Néon Mag.

Le defi #sextember est évidemment sur le réseau préféré des 15-25 ans, Tik Tok, en compagnie de nombreux influenceurs qui participeront au challenge.

La rédaction de La Maison des Maternelles