france.tv
Parole d'expert

Sexe après bébé : pas de pression !

2 min de lecture
Publié le 03.11.2020 à 16h17 
(mis à jour le 04.11.2020 à 14h45)

Anna Roy, sage-femme, vous déculpabilise et décomplexe grâce à ses conseils sur la sexualité après la grossesse et l'accouchement.

Quand puis-je reprendre les rapports sexuels après l’accouchement ? Vais-je avoir mal ? Mon vagin va-t-il être déformé ? Y a-t-il des positions conseillées ? Après une grossesse et un accouchement les femmes sont nombreuses à se poser des questions sur le retour à la sexualité. Anna Roy, sage-femme reçoit énormément de messages de jeunes mamans à ce sujet : voici ses conseils !

On déculpabilise

« Voici les résultats d’une étude parue en 2013 : "Entre 5 et 6 semaines après l’accouchement seulement 41 % des femmes ont repris les rapports sexuels avec pénétration et 53 % ont repris une activité sexuelle tout court". C’est-à-dire sans pénétration, car vous savez que la sexualité ce n’est pas que de la pénétration.  Ensuite, l’étude poursuit : "Entre 9 et 12 semaines, il y a seulement 65 % des femmes qui ont repris des rapports sexuels avec pénétration, et 73 % une activité sexuelle". Et il faudra attendre 1 an pour que le couple revienne à une activité sexuelle normale. »

On fait le ménage dans l’entourage

« Parfois certaines femmes se rendent chez leur gynécologue, sage-femme ou médecin pour se plaindre de douleurs pendant les rapports. Elles se voient souvent répondre que c’est simplement psychologique, que ces douleurs sont imaginaires… Il faut donc se sortir ça de la tête ! Ce n’est pas normal d’avoir des douleurs pendant les rapports, 6 semaines après l’accouchement. Cela peut-être une sécheresse vaginale, une mycose, ou alors il faut masser la cicatrice… Si un professionnel vous dit que c’est normal, alors changez de praticien. »

On casse les clichés

« Il y a un mythe qui circule, celui qui explique qu’on ne peut pas être à la fois maman et putain. C’est n’importe quoi ! Les femmes ne doivent pas faire le deuil de leur sexualité parce qu’elles sont devenues mères. Grâce à la rééducation du périnée, parfois on acquiert un périnée qui était 10 fois mieux qu’avant. On peut avoir une sexualité jouissive et épanouie en étant mère. »

Et si vraiment ça ne va pas…

« Il faut vraiment mettre cartes sur table dans le couple. Et faire un point tous les 15 jours. S’il y en a un des deux qui exprime des frustrations, il faut les résoudre et ne pas juger l’autre. S’il y a vraiment des dysfonctionnement sexuels au sein de votre couple, il ne faut pas avoir peur de consulter un tiers. Faites rentrer un gynécologue, un sexologue ou une sage-femme dans votre couple. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo