france.tv

Sevrage de l’allaitement : à chacun son rythme

3 min de lecture
Publié le 13.02.2020 à 17h50 
(mis à jour le 20.02.2020 à 10h00)

Que vous ayez allaité 3 mois ou 2 ans, le sevrage est un moment charnière. Ce passage au biberon peut être une source d'appréhension. Comment le démarrer ? Que faire quand bébé refuse le biberon ? Nos spécialistes vous répondent. 

Si vous allaitez, peut-être vous posez vous déjà la question du sevrage. Cette étape peut parfois être source d’angoisses pour les parents. Afin de le démarrer dans de bonnes conditions, LMDM a posé la question à Patricia Coutable, consultante en lactation ainsi qu’à notre sage-femme, Anna Roy. 

Sevrage, par quoi commencer ?

Tout d’abord, l’allaitement c’est avant tout un duo entre la mère et le bébé. Il faut donc commencer par verbaliser et expliquer ce qu’il va se passer au bébé. Ensuite, il est conseillé de présenter le premier biberon comme un objet de jeu comme nous l’explique Patricia Coutable : 

« Un bébé qui n’a jamais vu un biberon, comment voulez-vous qu’il se dise : "cet objet doit me servir pour manger". En terme de sensation en bouche, une peau de maman est beaucoup plus agréable qu'un objet en silicone. C’est un sacré changement. Il faut lui présenter le biberon comme un objet de jeu afin de l'habituer. »

Il n’est pas non plus question de supprimer la tétée. Si l'on présente le biberon comme un jeu, à la même heure (et pas à la place de la tétée du soir ou du matin) petit à petit, il va le mettre en bouche. Et s’il réussit à boire ne serait-ce que trois gouttes, il faut le féliciter. La tétée disparaîtra progressivement. 

Combien de temps et quel matériel choisir pour un sevrage ?

Il n’y a pas de « bonne » durée de sevrage. Tout dépend de l’âge du bébé et de multiples variables. 

Concernant le biberon, la tétine ou le lait à choisir, Anna Roy nous expose ses recommandations : 

« Pour les biberons et les tétines, les femmes peuvent choisir ce qu’elles veulent et le modèle qu’elles préfèrent. Pour le lait, on choisit un lait en fonction de l’âge de l’enfant. Surtout, il est très important de choisir un lait qui se trouve facilement en magasin. »

Allaitement mixte : ça change quelque chose ?

Certaines choisissent un allaitement mixte, c’est-à-dire sein et biberon. Pour autant, il n’y a aucune règle et cela ne facilite pas pour autant le sevrage comme nous l’explique Patricia Coutable : 

« L’allaitement mixte n’est pas un passage obligé lors du sevrage. Si on commence le sevrage assez tôt vers les 6 semaines de bébé, on est en pleine période de fin de stabilisation de la lactation. À ce moment là, on tire son lait de façon régulière et on le donne au biberon. Cette phase peut durer une quinzaine de jours mais on ne fait plus téter bébé au sein. »

Mon bébé refuse le biberon !

Si le bébé refuse le biberon, ce n’est pas un drame. Il faut lâcher prise et ne pas en faire une obsession. Patricia Coutable ajoute : 

« Les enfants ne sont pas idiots, ils ont compris que refuser le biberon est un moyen de pression. Ils savent que ça touche l’être aimé qui tente de se séparer d’eux. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire mais essayons que ça ne devienne pas une obsession, notamment sur les quantités. Quand on débute avec le biberon, si bébé ne prend que la moitié pour faire plaisir à maman, il faut se détendre ! On peut aussi changer de contenant et mettre le lait artificiel dans une tasse à bec, une tasse, un gobelet, un tout petit verre. Ça peut éveiller sa curiosité ».

L’allaitement : un « deuil » pour la maman ?

Le sevrage est difficile à faire pour la mère comme pour l’enfant. Il faut que les mères s’écoutent et fassent ce qu’elles ont envie de faire. Selon notre spécialiste, il ne faut pas oublier qu’arrêter le sein ne signifie pas arrêter de câliner. Toutes les mères sont maternantes, même celles qui donnent le biberon ! Remplacer les tétées par des câlins peut aider la mère comme l’enfant.

La rédaction de La Maison des Maternelles