france.tv

Se protéger du soleil enceinte

2 min de lecture
Publié le 06.05.2019 à 15h47 
(mis à jour le 12.07.2019 à 16h15)

Découvrez tous nos conseils pour bien vous protéger du soleil enceinte !

Bientôt l’été ! Si vous êtes enceinte, vous devez particulièrement faire attention au soleil. 

Pourquoi doit-on plus se protéger du soleil enceinte ?

Hélène Malmanche, sage-femme, explique :

« Enceinte, on a une sensibilité liée au contexte hormonal particulier de la grossesse, qui fait qu’on va être amenée parfois à avoir des zones de dépigmentation. »

Ces zones se trouvent plus particulièrement sur le visage, le fameux « masque de grossesse » : autour des yeux, sur la tempe et au niveau des joues. Et même si ce « masque » disparaît la plupart du temps après la grossesse, il arrive qu’il subsiste après, il faut donc rester prudente quant à son exposition au soleil.

Comment bien se protéger ?

  • Respectez les règles habituelles : évitez l’exposition directe entre 12h et 16h.
  • Protégez-vous avec une crème solaire à haut indice de protection (50). Préférez les crèmes bio, et choisissez-en une minérale plutôt que chimique. En effet, les minérales agissent de suite, alors que les chimiques mettent 20 minutes à faire effet. De plus, les crèmes minérales ne polluent pas les eaux.
  • Couvrez-vous avec une robe longue ou à minima un t-shirt. Équipez-vous également d’un chapeau à bords larges, qui couvrira mieux votre visage.
  • Concernant le maillot de bain, privilégiez un modèle une pièce, qui limitera les zones d’exposition. Pour les mêmes raisons hormonales que le masque de grossesse sur le visage, vous pouvez avoir une ligne brune qui apparaît sur le ventre. Un maillot de bain une pièce protégera également mieux cette ligne de l’exposition au soleil et évitera qu’elle ne brunisse trop. Enfin, sachez qu’il existe des maillots de bain anti-UV. Préférez aussi des couleurs claires, comme le blanc, qui réfléchissent les rayons du soleil.

Cabine UV et autobronzants ?

Les cabines UV sont déconseillées pendant la grossesse. Quant aux autobronzants, il est également conseillé de les éviter car il n'y a pas eu de tests réalisés démontrant leur innocuité.

La rédaction de La Maison des Maternelles