france.tv
Parole d'expert

Saignements pendant la grossesse : que faire ?

2 min de lecture
Publié le 02.10.2020 à 17h32 
(mis à jour le 08.10.2020 à 13h34)

Les saignements pendant la grossesse peuvent être bénins comme graves. Anna Roy, sage-femme, vous explique comment réagir si cela vous arrive.

Concernant les saignements, Anna Roy rappelle qu’il est important de distinguer ceux qui surviennent lors du premier trimestre des autres. Anna précise :

« Au premier trimestre, c’est très fréquent de saigner : c’est 1 femme sur 4. Et on a toujours peur de ces saignements car 1 fois sur 2 on va perdre l’enfant. »

Les causes de ces saignements peuvent-être extrêmement variées :

« Ça peut être une grossesse extra-utérine, un jumeau évanescent ou juste le col qui saigne un petit peu auquel cas ce n’est pas grave. »

Un réflexe : consultez rapidement

Si vous avez des saignements, la première chose à faire est de consulter un spécialiste :

« C’est très flippant. Il faut tout simplement vous dire qu’il faut une consultation rapide. Quand je dis consultation rapide, c’est dans la journée. Si votre gynécologue ou la sage-femme qui s’occupe de votre grossesse n’est pas en mesure de vous recevoir, il ne faut pas hésiter à aller aux urgences. Ils seront obligés de faire une échographie pour essayer de trouver l’origine du saignement, bien qu’on n’y arrive pas toujours. Et en plus c’est très important de venir, car si vous êtes de rhésus négatif, quand vous saignez vous serez obligé de faire une injection pour prévenir le risque d’incompatibilité rhésus. »

Pour le troisième trimestre, les choses sont différentes :

« Là, c’est seulement 5% des femmes qui vont saigner. Ça peut être rien du tout, comme ça peut être vraiment très grave. Le rien du tout, c’est typiquement : "Je me suis fait examiner le col ou j’ai eu un rapport sexuel et je me mets à saigner". Attention, ce saignement, ce doit être une fois et ça doit être un tout petit peu. »

Là encore, les causes peuvent être très variées :

« Des fois, le placenta effleure le col et donc, dès que ça va tirailler, ça risque de saigner. Ça, c’est une situation où il faut vraiment consulter. Ça peut être aussi le placenta qui se décolle complètement. »

Lors d’un cas extrême de saignement abondant, il faut prendre des mesures et ne pas se précipiter aux urgences :

« Si votre serviette hygiénique est remplie de sang, il ne faut pas partir tranquillement aux urgences. Il faut appeler les pompiers, il faut un transport médicalisé. Ce n’est pas pour vous affoler, mais si ça arrive, on se dit : "Ok, on prend les mesures, on appelle le SAMU et les pompiers, et on va vite à l’hôpital". »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo