france.tv

Régurgitation ou reflux, quelles différences ?

2 min de lecture
Publié le 10.02.2021 à 11h26 
(mis à jour le 10.02.2021 à 11h55)

Le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre, nous éclaire sur les régurgitations, reflux et RGO chez les nourrissons et nous livre ses conseils pour bien les prendre en charge et soulager le bébé.

Un phénomène naturel

« Pendant la vie fœtale, l’estomac du fœtus n’est pas fermé. C’est-à-dire que le liquide amniotique rentre par la bouche, puis l’œsophage, descend dans l’estomac mais remonte aussi. Il y a des allers-retours dans tous les sens, ce qui explique qu’à la naissance il y a environ 30 % des bébés qui ont des régurgitations. »

estomac bébé

Ce phénomène est plus fréquent chez les prématurés comme le rappelle le docteur Pfersdorff, mais, rassurez-vous, il tend à disparaître avec le temps :

« Cela s’arrange avec le temps, puisqu’entre 10 et 12 mois, une fois que le bébé commence à se retourner, se tient assis, il aura nettement mois de régurgitations grâce aux muscles qui se développent. »

Régurgitation = trop plein

Docteur Pfersdorff précise :

« Ce qui est important à savoir pour les parents c’est qu’un bébé a une facilité à rendre. Parfois après la tétée il y a du lait qui remonte et cela n’a pas l’air de le déranger. C’est un peu un trop plein. C’est ça les régurgitations. La plupart du temps cela va arriver lors de la seconde moitié du repas au sein ou au biberon. »

Les conséquences

Les impacts possibles des régurgitations et/ ou reflux sur un bébé :

  • Le sommeil.
  • Prise de poids.
  • Transit.
  • État général.
  • Gaz.

Lorsque les parents constatent que leur enfant subi un des impacts listés ci-dessus, leur réflexe est souvent de proposer du lait au bébé, comme l’explique le docteur Pfersdorff :

« Cela va calmer le bébé momentanément car on sait que le bébé en tétant va fabriquer des endorphines. Mais cela va rajouter une couche. Car il va prendre plus de lait que besoin, va à nouveau ressentir de l’inconfort et on va, à ce moment-là, tomber dans une sorte de cercle vicieux. »

 Les soins

Comme le rappelle notre expert il est important de ne pas tirer un diagnostic soi-même en consultant internet. Les reflux ou RGO peuvent être physiologiques et c’est au pédiatre ou au médecin traitant de l’enfant de faire des examens pour en savoir un peu plus.

Voici sinon quelques conseils si votre enfant a des régurgitations :

  • On porte le bébé calmement.
  • On ne le manipule pas trop vite.
  • On ne lui met pas des vêtements trop collants.
  • On n'hésite pas à lui faire faire un rot, même au sein.
  • On peut épaissir le lait, mais c’est au médecin d’en décider.
  • En cas de RGO diagnostiqué par le docteur, il peut arriver que le médecin prescrive des médicaments. Mais c’est de plus en plus rare car il y a des effets secondaires.
La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo