france.tv
Parole d'expert

Rééduquer son périnée

3 min de lecture
Publié le 19.04.2019 à 14h43 
(mis à jour le 10.05.2019 à 10h22)

Après un accouchement votre périnée peut être affaibli. Il faut donc le muscler. Cela passe par des séances de rééducation du périnée, comme nous l’explique notre sage-femme Anna Roy.

La rééducation du périnée

La rééducation du périnée consiste à tonifier ce muscle qui a été affaibli après un accouchement. Le périnée sert à soutenir la vessie, l’utérus et le rectum et, donc, à éviter l’incontinence, les fuites urinaires ou la descente d’organes. C’est pour ces raisons qu’il est important que les jeunes mères fassent une rééducation du périnée, et ce même si elles ont accouché par césarienne, car le bébé a appuyé sur cette zone pendant 9 mois. Pour Anna Roy, il est indispensable de rééduquer ce muscle :

« J’insiste sur le fait qu’il est très important de faire sa rééducation car les risques à court, moyen et long terme ne font pas rêver : incontinence urinaire, anale, prolapsus … Je sais qu’il est pénible pour grand nombre d’entre nous de se rendre 1 ou 2 fois par semaine dans le cabinet d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute, mais certains se déplacent aussi à domicile. »

Quand ?

Il est conseillé de commencer la rééducation du périnée 6 à 8 semaines après l’accouchement. Mais pas de panique ! Si vous la démarrez 3 mois après, le principal est de la faire. « Habituellement on sort de la maternité avec une ordonnance de 10 séances, rappelle la sage-femme. Mais en réalité cela peut être 5 ou 18 séances en fonction de l’état des muscles ».

Prenez rendez-vous auprès d’une sage-femme ou d’un masseur-kinésithérapeute, en cabinet de ville, à l’hôpital ou à domicile. Le praticien vous dressera un bilan lors de la première séance pour savoir combien d’autres seront nécessaires. À savoir : l’Assurance maladie prend en charge à 100 % ces 10 séances.

Les exercices

Avant toute chose, faites attention à votre posture et pas de port de charges lourdes (courses, déménagement…) ni de sport en attendant de commencer la rééducation.

Lors des séances le praticien va vous apprendre différentes méthodes pour apprendre à verrouiller votre périnée. Il vous faudra ensuite les appliquer quotidiennement. Car, comme tout muscle du corps, il a besoin d’entraînement et de pratique pour se tonifier. Anna Roy a d’ailleurs quelques petites astuces :

« Vous pouvez commencer à contracter votre périnée en faisant des séries de contractions rapides, puis, plus lentes, de 5 secondes environ. L’idéal est d’en faire une cinquantaine par jour dans les 3 positions : allongée, assise et debout. Essayez également de penser à contracter votre périnée lorsque vous toussez, que vous éternuez ou que vous ramassez un objet par terre.»

Si toutefois vous ne ressentez rien lorsque vous contractez, il ne faut pas s’inquiéter et simplement attendre votre prochain rendez-vous avec le spécialiste qui vous guidera. Quoiqu’il arrive, restez sereine, car comme le promet la sage-femme : « Ne vous inquiétez pas on arrive toujours à retrouver des muscles au top en travaillant ! »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo