france.tv

RCIU : mon futur bébé est trop petit [vidéo intégrale]

4 min de lecture
Publié le 03.03.2020 à 11h28 
(mis à jour le 03.03.2020 à 14h30)

Pendant votre grossesse, le poids de votre bébé va être surveillé régulièrement, afin de s’assurer qu’il ne présente pas de retard de croissance intra utérin (RCIU).

Lors de votre grossesse, il peut y avoir une rupture de la courbe croissance de votre bébé. On parle alors de RCIU, ou Retard de Croissant Intra-Utérin. Cette pathologie concerne entre 3 et 5% des grossesses. Quelles en sont les causes ? Quels risques pour bébé ? Quelle surveillance pendant la grossesse ?

Le RCIU, qu'est-ce que c'est ?

Lors de vos différents rendez-vous de grossesse, votre gynécologue va surveiller la croissance du bébé. Pour ce faire, il.elle utilise la mesure de la hauteur utérine, ainsi que l'échographie.

Effectivement, pendant l'échographie, il.elle prendra des mesures lui permettant d'estimer le poids du bébé : mesure du périmètre crânien, de l'abdomen et du fémur. 

Sachez que si la taille et le poids des parents influent aussi sur ceux du bébé, il doit cependant se trouver dans les normes des courbes de croissance. S'il est hors de ces courbes, on parlera alors de retard de croissance intra-utérin, ou RCIU. 

Paola, maman de Aaron, 9 mois et demi, apprend à 5 mois de grossesse, le retard de croissance sévère de son bébé :

« Lors de la deuxième échographie, le gynécologue a pris les mesures, puis m’a annoncé que mon bébé était petit. Il m’a d’abord mis au repos total pendant 15 jours. Après ces 15 jours, j’ai repassé une échographie afin de voir si cela avait évolué, mais le bébé n’avait malheureusement toujours pas grossi. » 

Quelles causes ?

Les causes d'un RCIU peuvent être diverses :

  • Malformation de l’utérus.
  • Tabagisme ou consommation d'alcool de la femme enceinte.
  • Cause génétique : lors de l'annonce d'un RCIU, il vous sera proposé une amniocentèse, afin d'éliminer ou d'infirmer cette cause.
  • Causes vasculaires : le placenta ne reçoit pas assez de sang de la mère, le débit sanguin n’est pas suffisant, entraînant le retard de croissance du bébé.

Quelle surveillance ?

La surveillance dépendra de la cause du RCIU, et de la gravité de celui-ci. Le docteur Julie Carrara, gynécologue à l'hôpital Béclère, explique :

« Pour les bébés qui ont un retard de croissance, on va particulièrement surveiller le flux sanguin dans le cordon ombilical, via le doppler ombilical. Cela reflète la vascularisation qui passe au niveau du placenta pour aller perfuser le bébé et lui amener ce qu’il faut pour grandir. »

Chez la maman, l'équipe médicale sera particulièrement attentive au risque d'hypertension et de pré-éclampsie. Le repos pour la maman est essentiel. Quant à l'alimentation de la mère, cela n'influe malheureusement pas sur le RCIU, comme l'explique le docteur Gilles Grangé, gynécologue-obstétricien :

« On sait que plus une femme mange, plus son poids est important. Malheureusement, dans les RCIU, on a pas réussi à monter cela. C'est plutôt le repos qui prime. »

Sur la surveillance du poids du bébé, il n'est pas utile de le faire chaque semaine. En effet, le docteur Gilles Grangé explique :

« Les parents ne comprennent pas pourquoi on ne surveille pas le poids de leur bébé chaque semaine avec l'échographie. Et on peut les comprendre ! Mais malheureusement, ça ne fonctionnerait pas. En fait, la technique de l'échographie comporte une marge d'erreur, autour de 4%. Mais le bébé ne grandit pas d'autant en une semaine ! Donc on serait dans la marge d'erreur possible. C'est pour cela qu'on va calculer le poids du bébé plutôt tous les 15 jours, ou 3 semaines. »

Et l'accouchement ?

Lors d'un RCIU, le bébé grandit moins, et il peut ne pas avoir les réserves en oxygène nécessaires pour l'accouchement, mal supporter les contractions. Dans ce cas, l'équipe médicale programmera une césarienne, explique le docteur Gilles Grangé :

« Lors d'une contraction, cela arrête les vaisseaux sanguins, le sang ne passe plus et il n'y a donc plus d'oxygène qui arrive au placenta. Il y a donc un "stress" d'oxygène pour le nouveau-né. Il le supporte bien quand il y a un poids normal, mais quand il est trop petit il n'a pas de réserve, et donc on ne peut pas se permettre de donner des contractions à un enfant de petit poids. »

Sachez qu'après la naissance, la plupart des bébés rattrapent rapidement leur retard de poids quand la cause du RCIU était d'origine vasculaire.

La rédaction de La Maison des Maternelles