france.tv
Parole d'expert

À quoi sert la visite post-natale ?

2 min de lecture
Publié le 04.03.2020 à 10h31 
(mis à jour le 04.03.2020 à 14h38)

Six à huit semaines après l’accouchement, c’est l’heure de la visite post-natale. L’occasion de vérifier que le corps et le mental de la maman vont bien quelques semaines après avoir donné naissance. 

Après la grossesse et en particulier l’accouchement, le corps a été mis à rude épreuve. C’est pour s’assurer de l’état de santé de la maman que la visite post-natale est obligatoire. Que vérifie-t-on ? Pourquoi est-ce important ? Anna Roy, notre sage-femme, vous répond. 

Tout d’abord il faut savoir que cette visite obligatoire doit avoir lieu entre 6 et 8 semaines après l’accouchement. Elle est prise en charge à 100% par l’assurance maladie (hors dépassements d’honoraires). 

Elle se fait avec une sage-femme si la grossesse et l’accouchement se sont déroulés normalement. Elle a lieu avec un obstétricien s’il y a eu des complications comme une césarienne, une pré éclampsie ou du diabète gestationnel.

Une visite essentielle pour la maman

Cette visite permet de faire le check-up de l’état corporel de la femme. Il faut s’assurer que le corps s’est bien remis de l’accouchement. Il est très important de profiter de cette visite pour poser toutes les questions au spécialiste sur l’après-accouchement : que cela concerne l’allaitement, les cicatrices, le sommeil, etc. 

Vérification du périnée

Le praticien va faire un bilan complet de l’état du périnée. Lors de ce bilan, une note est donnée afin d’évaluer la tonicité du périnée. Sa tonicité va être évaluée avec une note comprise entre 0 et 5. C’est à l’issue de cet examen que seront prescrites des séances de rééducation.

Il est aussi possible que lors du toucher vaginal, un frottis soit réalisé s’il n’a pas été fait il y a moins de trois ans. 

Check-up des cicatrices

Cette visite est aussi l’occasion de faire un état de la cicatrisation, s’il y a eu une césarienne, une épisiotomie ou encore une déchirure. 

C’est le moment pour la maman de faire savoir si la cicatrice est douloureuse ou non. Auquel cas, le praticien pourra prescrire des séances de massages. 

Il est possible selon notre sage-femme d’évoquer s’il y a eu une reprise de l’activité sexuelle et si cela se passe bien ou non. 

La contraception

Bien que le sujet de la contraception soit évoqué à la maternité, ce n’est pas forcément le moment idéal pour parler reprise de la sexualité. C’est pour cela que cette visite post-natale est toute indiquée pour faire le point sur quelle contraception choisir, pour combien de temps, s’il y a un désir d’autre bébé, etc. 

Est-ce une visite pour le bébé aussi ?

Cette visite est avant toute chose pour la maman. Le pédiatre ou le médecin généraliste feront le bilan sur le plan médical de l’enfant bien assez vite. En revanche, c’est le moment idéal pour parler de l’allaitement du bébé. Les sages-femmes peuvent répondre à ces questions et faire un état de la mise en place.

Faire un point sur le mental de la maman

Parce que la période du post-partum est une période aux émotions intenses, il est aussi important que le praticien fasse un état des lieux du mental de la maman. 

On lui demande comment elle vit cette situation, si elle va bien. L’occasion de diagnostiquer d’éventuels dépressions du post-partum, des baby-blues ainsi que d’éventuelles violences. 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo