france.tv

Quels seront les prénoms les plus donnés en 2022 ?

3 min de lecture
Publié le 17.09.2021 à 12h36 
(mis à jour le 20.09.2021 à 11h40)

Si vous êtes enceinte, votre bébé portera peut-être l’un des prénoms de cette sélection... 

L’ouvrage « L’officiel des prénoms » chez First Éditions vient de paraitre : chaque année, il est très attendu par les futurs parents, et pour cause : il prédit les prénoms qui seront les plus donnés l’année suivante !

Pour les filles

Le top 10 des prénoms en 2022 pour les filles, selon « L’officiel des prénoms » est :

  1. Jade
  2. Emma
  3. Louise
  4. Mia
  5. Alice
  6. Lina
  7. Ambre
  8. Rose
  9. Chloé
  10. Anna

Pour les garçons

Côté garçons, « L’officiel des prénoms » annonce :

  1. Léo
  2. Gabriel
  3. Raphael
  4. Arthur
  5. Louis
  6. Maël
  7. Lucas
  8. Adam
  9. Tiago
  10. Hugo

Et d’autres…

Au-delà de ces classements, « L’Officiel des prénoms » raconte aussi beaucoup de choses de l’évolution de la société. Par exemple, on peut noter une ascension des prénoms multiculturels, qui ont une origine dans plusieurs religions, comme Adam, Éden ou Aaron. 

Le style « retro » continue d’être populaire : Alice, Rose, Anna, Louis, Marceau, Marcel et Marcelle. Ces prénoms étaient déjà donnés au début du siècle dernier, et continuent de l’être !

Les prénoms oubliés, qui étaient très populaires au début du siècle dernier, puis totalement abandonnées, font aussi leur retour : Adèle, Blanche, Apolline, Madeleine, Maria…

L’influence de la télévision

Si l'on regarde dans l’histoire des prénoms populaires, la télévision a toujours joué un rôle très important.

En 1964, la série « Angélique marquise des anges » fait passer le prénom Angélique de l’anonymat au top 20 en 10 ans. Même histoire pour Sébastien, qui était très peu donné avant 1965, et que la série « Belle et Sébastien » a fait exploser.

Alors, quelles seront les nouvelles influences pour 2022 ? Benjamin Muller, notre chroniqueur, prédit un retour du prénom Arsène, suite au succès de la série Lupin, sur Netflix.

La rédaction de La Maison des Maternelles