france.tv

Quelle crèche pour mon bébé ?

4 min de lecture
Publié le 29.06.2020 à 11h44 
(mis à jour le 07.09.2020 à 12h18)

Collective, familiale, parentale… il existe plusieurs types de crèches. LMDM fait le point.

Pour faire garder bébé, la crèche peut être une bonne solution. Mais vers quel type de crèche se tourner ?

Les crèches collectives

La crèche collective peut être privée, municipale ou associative. En crèche collective, ce sont des professionnels et spécialistes de la petite enfance qui s’occupent des enfants.

Ils sont 1 professionnel pour 5 enfants qui ne marchent pas, et 1 professionnel pour 8 enfants qui marchent. Les équipes sont pluridisciplinaires : l’Auxiliaire de Puériculture, l’Éducateur de Jeune Enfant…

Les avantages ? Le coût : ces crèches sont est généralement moins chères que les autres structures. La présence d’une équipe pluridisciplinaire. La simplicité.

Les inconvénients ? Le nombre d’enfants accueillis est plus élevé que dans les autres structures (entre 20 et 60). Ces crèches ne permettent pas un accueil aussi « individualisé » que dans les plus petites structures, du fait du nombre d’enfants.

Les crèches familiales

A mi-chemin entre l’assistante maternelle et la crèche, la crèche familiale est un compromis entre la collectivité et la nounou. Vous confiez son enfant à une assistante maternelle qui exerce en partie à son domicile, et en partie dans des locaux dédiés en présence d'autres enfants.

Les avantages ? Aussi peu onéreux que la crèche collective. Bon compromis : votre enfant a les avantages d’une assistante maternelle, mais connait également la vie dans une plus grande collectivité.

L'inconvénient ? Peu de structures existent, il est donc compliqué de trouver une place.

Les crèches parentales

Les crèches parentales sont des associations, gérées par les parents et des professionnels de la petite enfance, comme nous pouvons le découvrir dans notre vidéo.

Concrètement, cela veut dire que chaque parent doit s’investir dans la vie de la crèche. Même si chaque crèche parentale décide de sa propre organisation, la plupart fonctionnent sur le même schéma, et chaque couple de parents doit :   

  • Assurer une permanence de garde des enfants, toujours accompagné par un professionnel, généralement de 2 heures par semaine.
  • Assurer une tâche pour l’année : cuisine, courses, trésorerie, RH, bricolage…
  • Participer à des réunions régulièrement pour prendre les décisions de manière collective.

Les avantages ? Les crèches parentales sont de petites structures familiales, où les parents s’investissent dans la vie de la crèche, peuvent prendre des décisions. Les relations avec les professionnels qui y travaillent sont souvent fortes, car ils connaissent bien les parents et leurs enfants.

L’inconvénient ? Il faut avoir du temps à y consacrer !

Les crèches d’entreprises

Elles se multiplient en France, pour le plus grand bonheur des parents ! Les crèche d'entreprises (ou inter-entreprises) accueillent les enfants du personnel d'un employeurs, généralement au sein de la société d’un des 2 parents. Elles fonctionnent sur le même principe que les crèches collectives.

Les avantages ? Organisation facilitée : la crèche de votre enfant se trouve sur le même lieu, la plupart du temps, que votre travail. Les places étant réservées au personnel de la société, il est généralement plus facile d’obtenir une place. Les horaires sont généralement flexibles et adaptés à vos horaires de travail.

Les inconvénients ? Les structures sont limitées : toutes les entreprises ne disposent pas de crèches (renseignez vous auprès de votre RH). Cout supérieur à une crèche collective.

Les micro-crèches

La micro-crèche fonctionne de la même manière que la crèche collective traditionnelle, à la différence près qu’elle accueille un maximum de dix enfants. ls sont tous regroupés dans une section unique, quel que soit leur âge. Les normes d’encadrements sont aussi différentes. Dans une micro crèche, une professionnelle peut être seule pour s’occuper de trois enfants (ou moins). A partir du quatrième, une deuxième professionnelle doit être présente.

Les avantages ? Une petite structure plus familiale, l’acceuil de l’enfant est personnalisé

Les inconvénients ? Un encadrement qui peut être de moins bonne qualité qu'en structure classique ; des locaux plus petits parfois moins bien aménagés ; un tarif qui peut être élevé lorsque les structures ne sont pas conventionnées.

Bon à savoir !

Dès la confirmation de votre grossesse vous pouvez faire une pré-inscription dans plusieurs crèches au niveau de votre commune et de votre département. Avant de faire la pré-inscription il vaut mieux se renseigner auprès du service Petite enfance de la mairie, des services départementaux ou auprès du directeur d’établissement de votre choix. Mais attention, certaines crèches n’acceptent aucune pré-inscription avant le sixième mois de grossesse.

Quand votre enfant est né, vous devez alors confirmer son inscription en justifiant d’un certificat de naissance. S’il est accepté, votre nourrisson pourra être gardé à partir de ses 2 mois.

La rédaction de La Maison des Maternelles