france.tv

Quel sport pour mon enfant ?

3 min de lecture
Publié le 09.09.2021 à 12h26 
(mis à jour le 10.09.2021 à 15h10)

Quelle activité sportive faire pratiquer aux enfants ? Dr Stéphanie Nguyen, pédiatre et médecin du sport à l'INSEP, nous répond.

Pratiquer une activité sportive à 2 ans ? Oui, répond le Dr Stéphanie Nguyen ! Il n’est jamais trop tôt pour commencer le sport et faire entrer cette bonne habitude dans nos vies, précise la médecin :

"Ça peut se faire en s’inscrivant dans un club, aujourd’hui, on a l’embarras du choix ! La fédération de gym propose, par exemple, dès que les enfants marchent, de faire des parcours, avec des petits sauts, etc."

Le but : développer la motricité afin d'acquérir les bases de mouvement. Savoir sauter, courir, etc…

Dois-je choisir le sport en fonction du caractère de mon enfant ?

Attention aux clichés, recommande le Dr Stéphanie Nguyen :

"Il ne faut pas rester dans ces clichés qui enferment les enfants. Certain ont tendance à penser que si l'enfant est hyperactif, il faut le mettre au sport de combat : ce n’est pas forcément la chose à faire. Ce qu’il faut, c’est qu’il y ait du plaisir dans le sport."

Exit également les préjugés sur le genre et le sport : oui, un garçon peut faire de la danse, et une fille, du foot ! Dr Stéphanie Nguyen précise que le sport est avant tout une histoire de rencontre :

"Le choix du sport est une question de rencontre : l’enfant va rencontrer des éduca.teurs.trices sportives, qui eux.elles lui feront aimer l’activité. Ce qu’il faut, c’est réussir à déclencher le goût et le plaisir du sport chez l’enfant."

Une question de santé publique

La pédiatre précise qu'au delà de la pratique d'un sport, il est important de prendre les bonnes habitudes pour bouger au quotidien :

« Il faut remettre du mouvement dans la vie de nos enfants, car le confinement a fait du mal… Il n’y a pas que les clubs de sport, on peut aussi aller à l’école en vélo, en skate, à pieds… »

Car malheureusement, la génération actuelle semble se sédentariser, avec tous les problèmes de santé que cela peut engendrer :

"Le constat est dramatique, les capacités cardiovasculaires de nos enfants sont amoindries d'un quart par rapport à la génération précédente. Il faut baisser le temps d’écran, aussi, apprendre à nager. Faire baisser globalement la sédentarité."

La rédaction de La Maison des Maternelles