france.tv
Parole d'expert

Que faire si mon enfant souffre d'otite ?

3 min de lecture
Publié le 28.09.2020 à 13h59 
(mis à jour le 30.09.2020 à 15h14)

Arnault Pfersdorff, notre pédiatre, nous dit tout sur les otites, qui touchent près de 80% des enfants.

Plusieurs types d’otites

Tout d’abord, Arnault Pfersdorff a tenu à rappeler qu’il existe plusieurs types d’otites :

« On peut avoir une otite externe, c’est-à-dire du conduit auditif qui va vers le tympan. On peut avoir une otite moyenne qui touche le tympan lui-même et qui est la plus fréquente chez les enfants. Et ensuite il y a l'otite interne qui touche la cochlée [NDLR : partie de l'oreille interne enroulée en spirale, contenant les terminaisons du nerf auditif] et qui est en général un peu plus gênante. »

L’arrivée des otites chez les enfants se fait souvent lors de la rentrée à la crèche, une période où les contaminations entre les petits sont très fréquentes.

« C’est vrai qu’une fois qu’un enfant est mis en contact avec d’autres enfants de son âge, il peut développer une pharyngite, une rhinite et pourquoi pas une otite, en particulier en cette période de début d’automne. »

Une maladie fréquente

Quoi qu'il en soit, pas de panique. Sachez que la plupart des enfants ont déjà fait une otite au moins une fois dans leur vie, mais les symptômes ne sont pas toujours évidents.

« On a pratiquement 80% des enfants qui ont fait au moins une otite avant l’âge de 3 ans. Il ne faut pas en avoir peur mais ce qu’il faut c’est arriver à la reconnaitre. Une otite chez un petit enfant, on peut confondre avec une poussée dentaire : il bave, il n’y a pas forcément de la fièvre, il peut il y avoir un peu de diarrhée, le sommeil perturbé… »

Pour ce qui est du traitement, il faut aller consulter un médecin lorsque les symptômes persistent. C’est lui qui déterminera s’il faut des antibiotiques ou non.

« Les otites, en général on les traite en commençant par des gouttes, des anti-inflammatoires, du paracétamol et dans certains cas des antibiotiques. Et le lavage de nez trois fois par jour en prévention. »

« Ne jamais faire un traitement à l’aveugle »

Surtout, ne jouez pas les apprentis médecins ! Si les otites ne sont pas dangereuses à premier abord, les complications peuvent vite arriver :

« Attention, il ne faut jamais mettre de gouttes dans les oreilles de son enfant s’il a mal aux oreilles. Parce qu’il y a des gouttes qui peuvent être auto-toxiques et si jamais le tympan est atteint et qu’il y a une petite fissure, les gouttes vont traverser le tympan et ça peut donner des complications au niveau de l’oreille interne. Ne jamais faire un traitement à l’aveugle. »

Il est donc important de consulter un spécialiste afin de traiter l'otite rapidement et éviter à votre enfant d’avoir des séquelles :

« Chez un enfant qui fait des otites à répétition, qui a des traitements antibiotiques réguliers, l’impact va être sur l’audition. Et il faut qu’un enfant ait son oreille qui soit intact, sinon : retard de langage. Et donc il y a des cas pour lesquels on va estimer qu’il faut enlever les végétations adénoïdes [NDLR : tissu qui a pour mission de freiner la progression des germes qui pénètrent dans l'organisme]. Il ne faut pas le faire trop tôt, car par exemple à 2 ans, ça repousse. En général c’est plus vers 3 ans. Ça se fait en ambulatoire, une petite anesthésie générale et l’enfant rentre après. Dans certains cas on posera des drains dans les oreilles. C’est indolore et on les laisse en général pendant deux ans. Et beaucoup plus rarement, on en profite pour enlever les amygdales quand elles sont très obstructives. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo