france.tv

Que faire en cas d’accouchement inopiné ?

4 min de lecture
Publié le 04.10.2021 à 15h04 
(mis à jour le 07.10.2021 à 11h53)

Pr Jacky Nizard est gynécologue-obstétricien à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris. Il répond à nos questions sur l’accouchement inopiné.

Quels principaux conseils peut-on donner à une femme qui accoucherait seule ? 

Pr Jacky Nizard - D’abord, on le voit bien avec l’histoire de Juliette, quand ça pousse, ça pousse : on ne peut pas retenir ! Il faut écouter son corps, écouter ses contractions. Pousser quand on a des contractions : de toute façon, on n’a pas le choix. Il faut anticiper sur l’accueil de ce bébé : notre obsession à tous, c’est l’hypothermie, c’est-à-dire, que le bébé ait froid. Comment le réchauffer ou qu’il ne baisse pas trop sa température : le sécher, le garder contre sa peau, l’envelopper, pour le garder au chaud.

En cas d’accouchement inopiné, y a-t-il une position préférentielle à prendre, par exemple pour attraper le bébé ?

C’est le corps qui va guider pour mettre dans la position la plus confortable ou la moins inconfortable. Si vous êtes mieux sur le dos, accroupie, il faut écouter votre corps. On voit bien que parfois on n’a pas le choix. Après, il faut que ce bébé soit accueilli sans tomber, donc si on est à la verticale, on s’accroupie, on met les mains pour le retenir : il ne faut pas qu’il tombe. Mais après, on se met dans la position où l’on est confortable, celle où l’on se sent le mieux pour pousser. 

J’ai entendu qu’on pouvait clamper le cordon avec une ficelle ou un lacet, d’autres personnes disent qu’il ne faut pas y toucher : on fait quoi du coup ? Et qu’est-ce qu’on appelle le clampage tardif ? 

Il n’y a pas d’urgence ni à le clamper ni à le couper. Si les secours sont sur la route ils le feront proprement avec du matériel stérile à leur arrivée. D’ailleurs maintenant on fait dans la plupart des cas en maternité ce qu’on appelle un clampage tardif, sauf si le bébé a besoin de soins immédiats, d’être réanimé. En maternité, clampage tardif veut dire « pas immédiat » mais on n’attend pas très longtemps : 1 ou 2 minutes. Ça améliore l’état cardio-circulatoire du bébé. Toutefois, clamper plus tardivement en cas d’accouchement inopiné ne représente aucun danger pour le bébé. 

Comment savoir qu’il est trop tard pour partir à la maternité et qu’il vaut mieux rester chez soi et d’appeler le 15 ? 

Appeler le 15 est un réflexe. On aura en ligne un(e) professionnel(le) qui va poser un certain nombre de questions qui permettent d’évaluer l’imminence de l’accouchement -dans la limite de ce qui est possible- par voir quel type de secours ils envoient. En fonction des réponses aux questions, ils vont adapter qui ils envoient ou bien simplement dire d’aller à la maternité s’ils pensent que ce n’est pas urgent. Il ne faut donc pas hésiter à appeler si on a un doute. 

La rédaction de La Maison des Maternelles