france.tv

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ? [vidéo intégrale]

3 min de lecture
Publié le 28.02.2020 à 16h33 
(mis à jour le 28.02.2020 à 16h50)

Cette pathologie touche environ 10% des femmes enceintes. LMDM a fait le point avec le Dr Jonathan Cohen, gynécologue obstétricien.

Comment expliquer le diabète de grossesse ?

Le docteur Jonathan Cohen, gynécologue obstétricien, nous explique :

« Au cours d’une grossesse normale, il existe chez toutes les femmes une insulino-résistance. C’est-à-dire que le corps fait en sorte que le taux de sucre soit plus élevé pour nourrir le bébé. Mais ce sucre doit quand même se réguler, et chez certaines femmes, il y a une anomalie de cette régulation, et le taux de sucre reste élevé dans le sang. C'est ce qu'on appelle le diabéte gestationnel, ou diabéte de grossesse. »

Comment le dépister ?

Depuis 2010, on diagnostique plutôt les femmes avec des facteurs de risques. Cependant, le docteur Jonathan Cohen conseille : 

« C’est une pathologie qu’on peut diagnostiquer facilement et surtout traiter, je conseille donc de faire le dépistage quoi qu'il en soit. »

Le test s’effectue au 2ème trimestre de la grossesse et consiste en plusieurs prises de sang : une prise à jeun, puis une seconde faite 1 heure après avoir ingéré du glucose, puis une dernière 2 heures après. 

Quels sont les facteurs de risque ?

  • Âge maternel supérieur à 35 ans,
  • Une surcharge pondérale, avec un IMC supérieur à 25 avant la grossesse,
  • Des antécédents de diabète personnel, ou dans la famille,

Quels sont les risques pour le bébé ?

  • La dystocie des épaules : normalement, à l’accouchement, la partie la plus large du bébé est sa tête. Lors d’une dystocie des épaules, les épaules du bébé sont plus larges que sa tête et donc, gênent sa sortie. 
  • Un bébé en surpoids, supérieur à 4 kilos.
  • L’hydramnios, c’est-à-dire un excès de liquide amniotique pendant la grossesse.
  • Des pathologies cardiaques.

Le traitement

Si l’on vous a diagnostiqué du diabète alors que vous êtes enceinte, sachez que vous serez prise en charge par un médecin qui vous conseillera sur votre régime alimentaire et votre hygiène de vie. Il est notamment conseillé de :

  • Fractionner les repas.
  • Toujours manger du sucre avec des protéines, par exemple, manger une pomme avec un yaourt.
  • Lorsque vous mangez des fibres, choisissez du pain complet, ou quelque chose à base de céréales complètes.

Pour compléter cela, 1 à 3 femmes sur 10 devront faire des piqûres d’insuline. Vous devrez aussi régulièrement contrôler votre glycémie.

Sachez également qu’une activité physique est fortement recommandée, s’il n’y a pas de risque d'accouchement prématuré.

Quelles conséquences pour l’accouchement ?

Les décisions prises par l’équipe médicale sur l’accouchement se feront en fonction du poids du bébé et de l’éventuelle dystocie des épaules s’il y en a une :

  • Si le bébé est de poids normal et diabète est équilibré, on laisse la grossesse aller à terme avec un accouchement par voie basse.
  • Si bébé est gros et que le diabète est déséquilibré, on peut envisager une césarienne mais pas forcément, ça peut aussi être un déclenchement.

Et après ?

Sachez que dans une grande majorité des cas, le diabète gestationnel disparaît après l'accouchement. Cependant vous et votre bébé serez surveillez après la naissance. En effet, il existe pour la maman une augmentation du risque de développer un diabète de type 2 par la suite.

La rédaction de La Maison des Maternelles