france.tv

Qu’est-ce que le cerclage du col ?

2 min de lecture
Publié le 14.12.2020 à 12h21 
(mis à jour le 14.12.2020 à 12h46)

Le cerclage du col permet de réduire le risque d'accouchement prématuré. Comment ce déroule cet acte ? Quand est-il prescrit ? Le point avec Eva Kasprzyk, sage-femme.

Eva Kasprzyk, sage-femme, explique :

« Le cerclage consiste à suturer le col pour éviter que la grossesse ne se termine prématurément. On le fait généralement sur des patientes qui ont 3 antécédents de fausses-couches tardives ou accouchement prématuré. C’est plus rare qu’on le fasse dans d’autres circonstances. »

Le cerclage est réalisé lorsque la sage-femme, le médecin ou le gynécologue constate chez la femme enceinte une béance du col, c'est-à-dire, une ouverture trop grande du col de l'utérus. Cette béance peut entraîner fausses couches et des accouchements prématurés.

Comment se passe l'intervention ?

L’intervention consiste à placer une bandelette ou un fil, dans la paroi du col de l’utérus pour former une boucle fermée. L’opération s’effectue sous anesthésie locale ou générale et par voie vaginale. La bandelette sera retirée avant l'accouchement.

Le cerclage « à froid » ou « à chaud »

Le cerclage peut être réalisé "à froid" (cerclage prophylactique), en dehors de toute situation d'urgence entre 12 et 15 SA. Mais d'autres fois, il peut y avoir un cerclage "à chaud" (cerclage thérapeutique), c'est-à-dire réalisé dans un contexte d'urgence, entre 16 et 24 SA. Eva Kasprzyk, sage-femme, précise :

« Il y a un autre type de cerclage qu’on appelle dans le jargon « un cerclage à chaud ». Il est pratiqué dans le cas où la patiente arrive avec des grosses contractions, et on sait que la grossesse ne tiendra pas très longtemps. Après un temps d’observation de 24 à 48 heures, s’il n’y a pas d’infection ou autre, on essaye de cercler pour maintenir la grossesse le plus longtemps possible. »

La rédaction de La Maison des Maternelles