france.tv

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

3 min de lecture
Publié le 16.10.2020 à 11h32 
(mis à jour mardi dernier à 11h34)

Le Docteur en psychologie Saverio Tomasella, définit l’hypersensibilité en 5 grandes caractéristiques.

L’hypersensibilité, autrement dit une « sensibilité plus élevée que la moyenne », peut apparaitre dès la naissance ou se manifester plus tard. De plus, Saverio Tomasella, docteur en psychologie et auteur de J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir aux éditions Leduc, estime « que plus la sensibilité est élevée, plus l’intelligence est élevée », mais qu’il n’y a pas de « corrélation directe entre l’hypersensibilité et le haut potentiel ».

5 caractéristiques

Cette sensibilité plus élevée se manifeste en 5 caractéristiques. Tout d’abord, les enfants hypersensibles font preuve d’un traitement sensoriel approfondi des informations :

« C’est un terme technique, scientifique pour dire que ce sont des enfants qui décortiquent chaque situation, qui vont poser le pour et le contre pour manger, s’habiller, aller voir un ami ou faire leurs devoirs. »

Ensuite, ces enfants sont hyperstimulés par rapport aux autres :

« Ce sont des enfants qui vont très vite saturer comme ils observent tout, font attention à tout, ce sont des éponges. Ils ont énormément d’informations et vont saturer plus vite que les autres. »

La troisième caractéristique est une très grande réactivé émotionnelle :

« Les émotions sont plus fortes, elles sont amplifiées, plus variées et vont durer plus longtemps. Ça peut durer toute la nuit quand la journée a été particulièrement chargée. »

Cette grande réactivé émotionnelle ne s’applique pas seulement à leurs propres émotions, mais aussi aux émotions des autres, comme l’atteste Perrine, maman de Zoé, 3 ans et hypersensible :

« Quand je ne suis pas bien, si je ressens des choses, c’est une éponge. Et puis à la crèche, depuis qu’elle sait marcher à quatre pattes elle va voir les enfants qui pleurent pour donner la tétine ou le doudou. »

La quatrième caractéristique est une perception fine des subtilités, des nuances et notamment du langage non verbal selon le Docteur en psychologie :

« Ce sont des enfants qui vont prêter une grande attention aux intonations, aux gestes, aux mimiques, à tout ce qui va transparaitre chez les adultes. Tout l’implicite va être important pour eux. »

La cinquième caractéristique « est très importante » et a été découverte très récemment. C’est ce qu’on appelle la sensibilité avantageuse ou aussi en terme plus technique, la susceptibilité différentielle en environnement :

« Ça veut dire que si l’environnement est stressant, ce sont des enfants qui ne vont pas être bien du tout. »

Lorsque Perrine emmène Zoé à l’école, le trajet demande beaucoup d’énergie à la petite fille car elle réagit à tout ce qu’il se passe :

« Elle est sensible aux bruits, aux odeurs. Si une moto passe, elle pleure, même si on est dans la voiture. »

Mais cette sensibilité est dite avantageuse car ce caractère « éponge » a aussi un bon côté, comme l’explique Saverio Tomasella :

« Si l’environnement est porteur, si les parents sont soutenants, si l’éducation est positive, ce sont des enfants qui vont vraiment profiter 2 fois, 3 fois, 10 fois plus que les autres. Ce sont des enfants qui vont vraiment profiter de tout ce qui est bon dans la vie. »

La rédaction de La Maison des Maternelles