france.tv

Qu’est-ce qu’un accouchement post-terme ?

2 min de lecture
Publié le 21.06.2021 à 17h17 
(mis à jour le 23.06.2021 à 14h33)

Dr Majoulet, gynécologue-obstétricienne à la clinique Sainte-Thérèse à Paris, revient pour LMDM sur la définition d’un accouchement après le terme.

En France, environ 15 à 20% des femmes accouchent après le terme. Mais comment définir si bébé est vraiment en retard ? Le docteur Laurène Majoulet, gynécologue-obstétricienne à la clinique Sainte-Thérèse à Paris, nous éclaire :

« En France, le terme de la grossesse est défini par 41 semaines d’aménorrhée, c’est-à-dire 41 semaines après la date des dernières règles. L’accouchement post-terme c’est donc quand on dépasse ces 41 semaines. C’est une définition française. Ce n’est pas réellement un terme dépassé après 41 semaines. On parle de terme "prolongé" entre 41 et 42 semaines. »

Après 42 semaines

En France, on considère qu'à 41 semaines d’aménorrhée + 6 jours, l'accouchement doit avoir eu lieu. Cette règle peut différer d’un pays à l’autre comme le rappelle la spécialiste :

« Dans les pays anglo-saxons, la définition du terme c’est 40 semaines. En tout cas, on est tous d’accord pour dire qu’à 42 semaines il faut avoir accouché. À partir de 41 semaines, on commence la phase de surveillance active de la fin de grossesse. »

Si vous avez déjà eu un accouchement après le terme ou que votre mère en a eu, sachez que cela ne vous condamne pas à vivre la même expérience, comme l’explique la gynécologue :

« Ce n’est pas héréditaire et il n’y a pas de femmes plus sujettes à un accouchement post-terme que d’autres. On sait que dans les chiffres il y a 20% des femmes qui n’auront pas accouché à 41 semaines. Après on peut avoir accouché à 40 semaines pour un premier enfant et accoucher à 41 semaines pour un deuxième, il n’y a pas de règle ! »

La rédaction de La Maison des Maternelles