france.tv

Propreté : à chacun son rythme

2 min de lecture
Publié mardi dernier à 16h22 
(mis à jour mardi dernier à 16h35)

Pour l’acquisition de la propreté, attention à ne pas brusquer l’enfant ! Découvrez les conseils du Dr Pfersdorff.

Respecter le rythme de l’enfant

La patience et le respect du rythme de l'enfant sont les clés essentielles dans l’apprentissage de la propreté, ou plutôt, "l’acquisition du contrôle des sphincters" précise le Dr Pfersdorff. Il explique :

« L’acquisition des contrôles des sphincters se fait aux alentours de 18 mois : cela commence avec la vessie, et ensuite vient la maitrise des sphincters de l’anus, vers 22, 24 mois. Il ne faut pas mettre la pression à l’enfant, ne pas être angoissé à ce propos, sinon c’est encore plus difficile après pour l’enfant. Cela peut faire régresser l’enfant, on le voit des fois, avec des enfants qui vont sur le pot à 15 ou 16 mois et ne sont plus propres dans un deuxième temps, donc il faut y aller doucement ! »

Les signes avant-coureurs

Il peut y avoir des signes avant-coureurs que l’enfant est prêt, auxquels il faudra rester attentif :

« Dès qu’on voit qu’un enfant commence à émettre des signes qu’il comprend ce qu’il se passe, il faut y être attentif, même s’il n’y a pas d’âge standard pour ces acquisitions. »

Bébé fesses à l’air !

« Voici le conseil que je donne aux parents : quand vous êtes tranquilles le week-end, laissez-le les fesses à l’air, sans couche, mais vous ne dites rien car cela va stresser l’enfant qui risque d’aller faire derrière le canapé, car il aura peur ou honte… c’est ce qu’il faut absolument éviter. L’enfant va se rendre compte qu’il y a quelque chose d’inhabituelle par lui-même, et laissez faire.  Ensuite, observez votre enfant : quand il semble se préoccuper d’avoir envie de faire pipi, proposez lui d’aller aux toilettes. Félicitez-le quoiqu’il arrive : même s’il y a un « accident ». L’enfant n’a pas encore conscience que l’urine vient de lui ! »

Par ailleurs, Arnault recommande :

  • Ne pas gronder,
  • Ne pas proposer des récompenses,
  • Ne pas laisser l’enfant trop longtemps sur le pot,
  • Si vous choisissez un réducteur, pensez à mettre une marche pour que l’enfant soit bien stabilisé.
La rédaction de La Maison des Maternelles