france.tv

Propre à la rentrée : les conseils d’une pédiatre [vidéo intégrale]

4 min de lecture
Publié le 29.06.2020 à 09h35 
(mis à jour le 09.09.2020 à 15h17)

Votre enfant rentre à l’école en septembre : comment l’aider à acquérir la propreté toute en douceur ?

Patience… et communication !

Tout d’abord, Dr Brigitte Nisolle, pédiatre, rappelle que concernant la propreté, il ne faut pas précipiter les choses :

« Il faut que l'enfant soit prêt psychologiquement et physiologiquement, ça arrive globalement entre 18 et 27 mois. On sait qu’il faut plutôt qu’il soit prêt pour ses 3 ans et la rentrée à l’école. Le repère, c’est quand il est capable de monter une marche

On ne devient pas propre en un jour ! Patience est mère de vertu, et il vous faudra y aller étape par étape pour ne pas brusquer votre enfant, comme l'explique le docteur Nisolle :

« On ne force pas, on essaye. L'enfant ne sera pas propre du jour au lendemain. On démarre l’apprentissage de la propreté dans la joie et la bonne humeur. Si tout de suite on le gronde ou qu’on fronce les sourcils (ils sont sensibles au non-verbal) ça part moins bien. » 

Le Dr Nisolle insiste également sur la nécessité d’expliquer aux enfants ce qu’est le caca et le pipi :

« On explique d’abord que le pot c’est pour le pipi et le caca, que le caca c’est ce dont on n’a plus besoin et que c’est pour ça qu’il sort -histoire que le petit ne soit pas stressé, comme s’il pouvait penser qu'il va perdre son nez ! » 

Les livres, au secours des parents

Il existe plein de livres sur le pot et la propreté. Aller en choisir 1 ou 2 avec votre enfant, à la bibliothèque ou en librairie, peut être un bon moyen de le sensibiliser à la question. Prenez le temps de lui lire les histoires, et de le laisser réagir aux situations : cela pourrait être un bon moyen de répondre à ses interrogations ou à ses craintes.

  • Propre, de Catherine Dolto, 6€.

De la collection "Mine de Rien", cet ouvrage aborde au sens large la notion de "propreté" : le bain, les mains, les dents, mais aussi le pot.

DOLTO
  • Sur le pot, de Marianne Borgardt et Maxie Chambliss, 10€.

Ce livre animé permet à l'enfant de suivre les différentes étapes de la propreté au côté d'un petit garçon : sentir l’envie de faire pipi, courir jusqu’au pot, baisser son pantalon... Chaque page est agrémentée de languettes à tirer : succès garanti auprès des petits !

SUR LE POT

Sachez qu'il existe aussi des livres sur le sujet avec les personnages appréciés des enfants : Petit Ours Brun, Tchoupi, Ptit loup...

Que faire s’il y a des « accidents » ?

S’il y a des accidents, c’est tout simplement que l’enfant n’est pas prêt. Le Dr Nisolle explique :

« À la maison, s’il y a des accidents tout le temps, c’est que l'enfant n’est pas prêt : ce n’est pas très grave, ils seront prêts pour l’école. Le mois d’août arrive, on les mettra sans couche »

Il est aussi important d’expliquer à l’enfant, et de verbaliser sur la situation. Il ne faut surtout pas que l’enfant culpabilise. Il est important de le rassurer, conseille Dr Nisolle :

« On peut lui dire « ma puce, tu n’es pas prête puisque tu fais pipi tout le temps, ce n’est pas grave, on va attendre encore un peu »

Proposer le pot régulièrement

« Il faut proposer le pot toutes les heures et demi quand on le met sans culotte, car au début ils ne savent pas demander. L’apprentissage du pot c’est pas celui de demander, c’est celui d’accepter d’être dessus et de faire pipi. Demander c’est une seconde étape, on ne fait pas tout en un. »

Faites confiance à votre enfant

Septembre approche et votre enfant n’est toujours pas propre : pas de panique ! Dr Nisolle se veut rassurante :

« Il y a une grande tolérance des institutrices en septembre-octobre-novembre. Je dis toujours aux parents : faites confiance à vos enfants, à vous, et aux instits, c’est leur job elles savent faire, et il y a l’émulation des petits copains ! Et on est dans l’apprentissage de quelque chose de naturel ! Et je peux vous dire qu’il y a un nombre d’enfants incroyable qui sont propres une semaine avant la rentrée et il n’y a pas d’accident à l’école ! Ils savent. »

La rédaction de La Maison des Maternelles