france.tv

Préparation à l’accouchement : le chant prénatal

3 min de lecture
Publié le 26.06.2020 à 10h51 
(mis à jour le 30.06.2020 à 12h13)

LMDM vous fait découvrir les différentes formes de préparation à l’accouchement. Aujourd’hui, zoom sur le chant prénatal.

Comment se passe une séance ?

Les séances, généralement d'1h à 1h30, se déroulent en petits groupes. Grâce à des jeux vocaux et exercices corporels, les participantes ont une nouvelle appréhension de leur schéma corporel. Le chant travaille aussi la mobilité du corps et la respiration.

Il faut imaginer que votre abdomen devient un instrument : une grosse caisse de résonance. À l’aide de votre respiration et de votre voix vous allez pouvoir à la fois, entrer en relation avec votre bébé avant l’accouchement, puis, apprendre à canaliser la douleur des contractions pour mieux gérer le travail.

Cette technique a été développée dans les années 70 et consiste à utiliser les vibrations des sons que vous allez produire pour permettre à vos muscles de se détendre et pour effectuer un travail avec votre souffle.

Pas besoin d’être musicien ou chanteur pour pouvoir faire cette préparation qui va permettre de communiquer d’une manière agréable avec son bébé.

Que travaille-t-on avec le chant prénatal ?

Le chant prénatal est basé sur plusieurs axes :

  • Développer le bien-être de la femme enceinte pendant la grossesse,
  • Développer la relation mère-enfant à naître,
  • Trouver des appuis pour gérer l'accouchement,
  • Accompagner la mère et le bébé après la grossesse, en permettant au bébé de retrouver par le chant des sensations vécu in-utero.

Les bénéfices des sons graves

Quand la contraction arrive, certaines femmes ont envie de crier. Si c'est le cas, profitez-en pour faire un son grave. En effet, sachez que les sons graves vont avoir un effet bénéfique sur l'ouverture du périnée, contrairement aux sons aigus, comme l’explique notre sage-femme, Anna Roy :

« Vous prenez plein d’air par le nez ou la bouche. Et en expirant vous produisez un son très grave. Un "Oooh" ou un "Aaah", mais en tout cas quelque chose de grave qui va détendre les muscles et donc le périnée. »

Le chant prénatal pour gérer la douleur

Durant l’accouchement, si vous ne souhaitez pas avoir de péridurale, cette technique peut aider à gérer la douleur et favoriser l’ouverture et la détente du corps. L’idée, à ce moment-là, est de transformer la contraction en vocalise et de permettre à la mère de surpasser les sensations de douleurs.

Combien ça coûte ?

Le chant prénatal n’est pas conventionné. Il est enseigné par des animatrices ou animateurs (sage-femmes, musiciens…) ayant suivi une formation spécifique. Certaines sages-femmes font des préparations à l'accouchement avec des notions de chant prénatal, mais ce ne sont pas de véritables ateliers de chant prénatal. Dans ce cas-là, cependant, les séances sont remboursées par la sécurité sociale.

Le chant prénatal est donc souvent choisi comme un complément à une autre préparation à la naissance, comme la préparation classique, par exemple.

La rédaction de La Maison des Maternelles