france.tv

Préparation à l’accouchement : la sophrologie

2 min de lecture
Publié le 29.06.2020 à 11h22 
(mis à jour jeudi dernier à 09h41)

Il existe de nombreuses formes de préparation à l'accouchement. Aujourd’hui, zoom sur la sophrologie.

La sophrologie est un bon moyen de détendre les femmes qui sont angoissées de l’accouchement, ou doutent de leur capacité à mettre au monde leur enfant.

Comment cela se passe ?

La future maman va visualiser à l’avance son accouchement en l’appréhendant de façon positive et en imaginant le déroulement de l'accouchement jusqu’à la naissance du bébé, en s'aidant d'un imaginaire comme la vision de paysage, par exemple.

Avec l’aide des sages-femmes, elles apprennent à dédramatiser pour que la confiance soit retrouvée le jour de l’accouchement.

Houda est enceinte de 8 mois. Elle confie à Carole, sophrologue, lors d’une séance de sophrologie :

« J’ai peur de ne pas y arriver pendant l’accouchement, ne pas suffisamment pousser pour que le bébé sorte. C’est la peur de l’inconnu, ne pas réussir à gérer le stress »

La sophrologue précise :

« La peur physique est complètement liée à la peur psychologique. Quelqu’un de stressé, aura peur d’avoir mal. Quelqu’un qui est confiant se dira plutôt : "oui ça fait mal, mais je vais y arriver". Donc on travaille sur le corps et le mental »

La sophrologie est notamment basée sur des exercices respiration pour accompagner les contractions. Cette méthode aide à prendre conscience de son corps, pour avoir confiance en soi et se détendre.

Quand débuter ?

On peut débuter à partir du quatrième ou cinquième mois de grossesse.

Les séances sont remboursées par la sécurité sociale si elles sont pratiquées par une sage-femme. Certaines mutuelles prennent aussi en charge les séances.

Bon à savoir : vous pouvez aussi décider de pratiquer cette préparation à la naissance en plus d'une autre, comme la classique par exemple.

La rédaction de La Maison des Maternelles