france.tv

Première rentrée : les conseils d'une psychologue

3 min de lecture
Publié le 08.07.2019 à 19h00 
(mis à jour le 02.09.2019 à 17h39)

Comment accompagner votre enfant qui rentre en maternelle ? Réponses avec la psychologue Emmanuelle Rigon.

LMDM - Y a-t-il des enfants pour lesquels il n’y a aucun drame ?

Emmanuelle Rigon - Il y a des parents pour qui cela se passe bien, et en général, ce sont ceux qui ont les enfants pour qui cela se passe bien ! Plus vous êtes détendus en tant que parent pour amener votre enfant à la maternelle, mieux il se portera.

Pourquoi les enfants pleurent à la rentrée, alors que, par exemple, lorsque l’été on les laisse au club de vacances, ça se passe bien ?

Déjà, il y a l’idée que les parents se font de l’école, qu’ils transmettent de manière consciente ou inconsciente à leur enfant… On est impressionné en tant que parent par l’école, alors qu’en vacances, on est détendu. Il y a aussi, à l’école, beaucoup plus d’enfants ensemble ! Cela fait un effet de groupe : certains enfants ne pleurent pas au début, et au fur et à mesure qu’ils voient les autres pleurer, ils se mettent à pleurer. C’est pour cela qu’en général, plus les enfants sont accueillis par petits groupes, moins il y a de pleurs.

Comment faire pour que le premier jour se passe le mieux possible ?

Ils sont quand même en général assez contents, le premier jour, il y a le cartable, les nouveaux vêtements, le doudou quand on peut l’emmener… Le premier jour, ça peut se passer très bien. Je le signale pour les parents, car certains enfants peuvent être très contents le premier jour, puis pas du tout ensuite, car ils prennent conscience que c’est tous les jours ! Mais la première journée, il y a quand même tout un accompagnement qui va favoriser l’entrée à l’école. 

En revanche, soyez là à l’entrée et à la sortie le premier jour, pour voir comment vos enfants sont : c'est très important !

Y a-t-il des choses à dire à son enfant en amont pour le rassurer ?

Il ne faut pas idéaliser l’école, car pour les enfants c’est quand même compliqué. Les parents ont tendance à dresser un tableau idéal de l’école pour tenter de rassurer leurs enfants. Sauf qu’en réalité,  l’enfant va constater que ce n’est pas forcément comme les parents l’ont décrit, peut-être qu’un camarade va lui piquer ses affaires, qu’il va être poussé, ou que la maîtresse ne se souviendra pas de son prénom… Donc on peut dire que ça va être bien, qu'il va se faire des amis, apprendre des choses, mais sans trop chercher à idéaliser l'école.

Faut-il demander à son enfant de raconter ses journées ?

C’est difficile pour les tout-petits de raconter. Ce qui est passé est passé,  ils vivent vraiment dans le moment. Donc si votre enfant ne vous dit pas grand-chose sur sa journée, n’insistez pas, ce n’est pas grave, cela viendra. C’est impossible de ne pas poser de questions, donc laissons les parents poser des questions, mais ne soyez pas trop déçu si les enfants répondent vaguement.

La rédaction de La Maison des Maternelles