france.tv

Première naissance après une greffe d'utérus en France

1 min de lecture
Publié le 17.02.2021 à 10h30 
(mis à jour le 17.02.2021 à 11h00)

C'est à l'hôpital Foch à Suresnes (92) qu'une petite fille est née ce vendredi 12 février, 2 ans après la greffe d'utérus dont a bénéficié sa maman. 

 

 

Le Professeur Jean-Marc Ayoubi, chef de service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction de l'Hôpital Foch, l'a annoncé dans un communiqué de presse paru ce vendredi 17 février : son équipe et lui-même ont réalisé la première naissance française qui fait suite à une greffe d'utérus.

La maman, âgée de 36 ans, avait bénéficié en mars 2019 de la première greffe d'utérus française, réalisée par la même équipe. Elle était porteuse du syndrome de Rokitansky, qui touche 1 femme sur 4500, responsable d'une infertilité par agénésie utérine (absence totale ou partielle de l'utérus et du vagin). La greffe avait été réalisée avec l'utérus d'une donneuse vivante, qui n'est autre que la mère de la patiente.

La naissance s'est déroulée sans complication, et une petite fille d'1,845 Kg a vu le jour ce 12 février 2020. Sa maman et elle se portent bien.

Cette première française est le résultat de plus de 12 ans de recherches en France et de collaborations internationales, et "un exemple d'une collaboration scientifique continue et réussie" précise l'équipe du Professeur Ayoubi.

"Cette grossesse constitue un immense espoir pour des milliers de patientes nées sans utérus ou présentant une infertilité utériene causée par une hystéréctomie ou un utérus non fonctionnel" conclut le communiqué.

La rédaction de La Maison des Maternelles