france.tv

Premier accouchement, ces questions que vous vous posez

2 min de lecture
Publié le 03.07.2020 à 15h17 
(mis à jour le 01.09.2020 à 10h24)

Le premier accouchement, c’est l’inconnu et parfois, beaucoup d’inquiétude. Nos expertes répondent aux questions que la plupart des femmes se posent avant ce grand événement. 

Comment reconnaître l’arrivée du bébé ? 

Dans le cas d’un travail spontané, la phase de pré-travail peut durer de quelques heures à quelques jours parfois ! La femme enceinte peut aussi ressentir des signes annonciateurs de l'accouchement à venir, mais pas toujours.

L’accouchement commence réellement lorsque les contractions sont douloureuses et qu’elles se font sentir à peu près toutes les 3 à 10 minutes. Elles vont provoquer un raccourcissement du col equi va commencer à s’ouvrir. Samantha Quirin, gynécologue-obstétricienne à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris nous explique qu’il y a ensuite deux phases distinctives :

La phase de latence (entre 3 et 5 cm) : la dilatation du col est souvent lente, surtout chez la patiente qui n’a jamais accouchée et peut durer plusieurs heures.

La phase active (après 5 cm jusqu’à la dilatation complète) : le travail va s’accélérer et la dilatation passe souvent à 1 cm par heure !

Quand partir à la maternité ? 

Pour la gynécologue on distingue plusieurs motifs de départ à la maternité : 

« On part à la maternité pour plusieurs raisons. Soit pour un motif d’urgence : si le bébé bouge moins bien, moins que d’habitude ou plus du tout. Ou bien si vous avez des saignements, des pertes liquides comme de l’eau, ou de couleur inhabituelle. Soit pour des contractions rapprochées, qui sont douloureuses, durent depuis 2 heures et ne se calment pas au Spasfon ou en prenant un bain chaud. »

Combien de temps dure un premier accouchement ? 

Le premier accouchement est souvent le plus long. Effectivement, il peut durer 7 heures en moyenne, sans compter le pré-travail. Mais attention, même pour le premier enfant, il y a parfois des surprises. Certaines patientes peuvent accoucher en 2 heures. 

Puis-je demander une péridurale jusqu’au bout ? 

On peut administrer une péridurale tout le long de l’accouchement, sauf quand le bébé est presque sorti. Dans ce cas la meilleure façon d’être soulagée, c’est d’accoucher. 

Comment pousser ? 

Tout d’abord, sachez qu’à partir du moment où vous allez commencer à pousser, la rencontre avec votre bébé est imminente ! En effet, c’est la dernière ligne droite de l’accouchement, comme nous l’explique Anna Roy, notre sage-femme : 

« Quand on écarte les lèvres de la vulve, on voit les cheveux du bébé, il a déjà traversé le bassin. Il ne lui reste que quelques millimètres à faire, aidé par les contractions et votre poussée. »

En France, la poussée dure environ 45 minutes, pas plus. Au-delà, l’équipe médicale pourra aider le bébé à sortir avec l’instrument adapté. D’où l’importance de pousser avec efficacité, comme préconise Anna :

« Quand la sage-femme vous donne le feu vert pour pousser, il faut y aller comme une furie ! J'exagère un peu, mais il faut y aller avec beaucoup d’énergie ! »

Samantha Quirin nous explique tout de même que la péridurale peut avoir des effets sur la poussée : 

« C’est une sensation relativement désagréable, les femmes qui accouchent sans péridurale comprennent tout de suite quand et comment elles doivent pousser, puisque le seul moyen de soulager cette douleur, c’est d’accoucher. La poussée est donc un peu plus efficace et plus rapide. Alors que pour une patiente avec une péridurale, on va lui laisser un peu plus le temps de trouver comment faire. Si elle va bien et le bébé aussi, nous n’avons aucune raison de sortir les instruments de suite ! »

La rédaction de La Maison des Maternelles