france.tv

Pourquoi les Français font-ils moins d’enfants ?

Publié le 23.03.2021 à 10h35 
(mis à jour le 31.03.2021 à 18h47)

L’Insee a révélé ses chiffres de la natalité en France et les résultats sont impressionnants : la natalité en France est au plus bas depuis 1945.

En 2020, 740 000 bébés sont nés en France. C’est 13 000 naissances de moins qu’en 2019. On ne peut pas aujourd’hui dire que c’est une conséquence de la crise sanitaire, car pour en mesurer les effets il va falloir attendre la fin de l’année 2021. 

Mais si les Français font moins d’enfants ce n’est pas par désir. L’Union nationale des associations familiales (Unaf) a commandé un sondage qui nous apprend que les familles font moins de bébés mais pourtant elles en veulent plus. En décembre 2020 on a ainsi questionné des familles sur leur nombre idéal d’enfants. Le résultat : 2,39, soit un peu plus de 2 enfants par femme. Cependant le chiffre des naissances, dans le même temps, est à 1,8. 

Des raisons souvent pratiques

Alors pourquoi les Français font-ils moins d’enfants s’ils en veulent plus ? L’Unaf s’est penché sur la question :

  • Le coût : une estimation a été faite pour savoir combien d’argent il faut gagner pour élever confortablement 3 enfants et le résultat est 4000 € net par mois. 
  • La disponibilité : les parents de 3 enfants n’ont plus que 10 heures pour eux par jour, sommeil compris. 
  • La compensation : dans un foyer avec 3 enfants souvent un parent va moins travailler pour se rendre plus disponible, mais le foyer va donc perdre de l’argent au moment où il en a le plus besoin. 

Lors de l’arrivée d’un nouvel enfant c’est souvent la mère qui arrête de travailler ou diminue son temps de travail. Ainsi il y a 15 % des mères de 3 enfants qui travaillent à temps plein, et 30% des mères de 2 enfants. 

Le couple

Une des raisons qui freine également les Français dans leur désir d’agrandir la famille est la vie de couple. Un sociologue interrogé dans le journal La Croix explique ainsi que tous les travaux occidentaux montrent que l’accroissement du nombre d’enfants a une incidence directe et potentiellement dure sur le temps de vie à deux. Cela concerne les loisirs, les sorties, les plaisirs et la sexualité. 

Des parents plus attentionnés

Le parent moderne a moins d’enfants car il se veut plus attentionné. Il est tellement présent auprès de son enfant, soucieux de son plaisir, de son bien-être… qu’il est déjà à 100 % de ses capacités avec 2 enfants. Le parent estime alors ne pas avoir de temps de cerveau disponible pour un troisième enfant. 

L’impact de la société

  • Réforme des rythmes scolaires : en ayant les enfants à la maison le mercredi les parents ne peuvent plus travailler.
  • Baisse des dotations communes : de moins en moins de places en crèche.
  • Modulation des allocations familiales.
  • La pression sociale : selon un démographe, cela est désormais mal vu d’être à la tête d’une famille nombreuse. 
La rédaction de La Maison des Maternelles