france.tv

Pourquoi il faut soutenir (absolument) la grève des sages-femmes

3 min de lecture
Publié le 04.10.2021 à 10h53 
(mis à jour le 04.10.2021 à 16h36)

Le combat des sages-femmes pour améliorer leurs conditions de travail ne doit plus uniquement concerner les professionnels de santé : c’est une lutte que toute la société doit mener.

Pour la 5ème fois cette année, les sages-femmes seront en grève. Ce 7 octobre, elles descendront dans la rue pour défendre leur profession. Mais leur colère dépasse de simples revendications personnelles. Car des conditions de travail des sages-femmes dépendent le bien-être des femmes qu’elles prennent en charge. En manifestant et en se mettant en grève, c’est avant tout les femmes, leur santé, physique et mentale, que les sages-femmes défendent. 

Près de 24 000 sages-femmes exercent en France aujourd’hui, dans des conditions loin d’être idéales : manque de moyens humains et financiers, manque de reconnaissance, de statut, salaire bas comparé au nombre d’années d’études… Les sages-femmes exigent aujourd’hui de réels changements pour pouvoir accompagner correctement les femmes.

Celles qui vivent une fausse couche ou plusieurs.

Celles qui subissent une interruption de grossesse, volontaire ou médicale.

Celles qui accouchent sans péridurale et celles qui accouchent avec. 

Celles qui font naître un, deux bébés ou plus.

Celles pour qui c’est long et celles pour qui c’est express.

Celles qui sont accompagnées et celles qui sont seules.

Celles qui ont peur et celles qui sont confiantes.

Celles qui s’y connaissent et celles qui ne savent rien.

Celles qui vivent des drames et celles à qui l’on annonce des bonnes nouvelles.

Celles qui allaitent et celles qui n’allaitent pas.

Celles qui sont aisées et celles qui sont précaires.

Celles qui ont mal (aux seins, au ventre, aux cicatrices, aux jambes, au dos, à la vie).

Celles qui veulent des enfants et celles qui n’en veulent pas.

Les jeunes et les moins jeunes.

Les sages-femmes nous accompagnent tout au long de notre vie : accompagnons-les le 7 octobre. 

à noter

Rassemblement à partir de 10h30 le jeudi 7 octobre à Paris, place du 18 juin 1940 – Montparnasse. Départ de la manifestation à 12h en direction du ministère de la Santé.
Marion Cousin