france.tv

Porno : comment protéger les enfants ?

2 min de lecture
Publié le 15.03.2021 à 15h13 
(mis à jour le 15.03.2021 à 15h18)

À 12 ans, près d’un enfant sur 3 a déjà été exposé à du contenu pornographique, et 62% des jeunes ont vu des images pornographiques avant d’entrer au lycée. Au final, plus de 82% des mineurs ont été exposés au contenu pornographique.

Le porno, une forme de violence

Adrien Taquet, Secrétaire d'État chargé de la protection de l'enfance, explique :

« Il est vrai qu’avec la démocratisation d’internet, de plus en plus de jeunes ont accès à du contenu porno. C’est un problème parce que c’est une forme de violence. Le cerveau d’un enfant de 7, 8, 10 ans, n’est pas assez développé d’un point de vue cognitif pour accueillir ce genre d’image. Le deuxième problème c’est que cela façonne leur sexualité. Le porno est quand même fondé sur beaucoup de stéréotypes, beaucoup de domination des hommes sur les femmes, et vous avez des enfants qui façonnent sur ces bases-là. D’ailleurs, il y a plus d’un enfant sur 2 qui dit qu’il avait bien conscience qu’il était bien trop jeune pour voir ces images à l’âge où il les a vu, et par ailleurs, reconnait avoir essayé la première fois d’avoir reproduit ce qu’il avait vu. »

Un site pour aider les parents

Le gouvernement a mis en ligne le site « Je protège mon enfant » afin d’informer les parents et de leur fournir des outils très concrets pour protéger au mieux leurs enfants :

« On sait que ce n’est pas simple de parler de ces sujets-là avec son enfant. C’est pour cela que sur le site jeprotegemonenfant.gouv.fr, il y a tout une série de ressources, des podcasts, des bibliographies, qui sont autant d’outils pour les parents pour parler de ce sujet avec leur enfant. Mais le premier objectif de cette plateforme, Outre faire prendre conscience aux parents qu’il y a un problème -car, dès fois ils le sous-évaluent- et de leur donner des outils très pratiques pour restreindre l’accès à la pornographie. Un de ces outils -ce n’est pas le seul évidemment- c’est le contrôle parental. Selon les usages, l’opérateur chez qui vous êtes etc., on va vous guider pour utiliser au mieux le contrôle parental. »

La rédaction de La Maison des Maternelles