france.tv
Parole d'expert

Peut-on sortir plus tôt de la maternité ?

3 min de lecture
Publié le 25.01.2021 à 15h37 
(mis à jour le 04.02.2021 à 18h08)

Anna Roy, sage-femme nous explique dans quelles situations il est possible pour une femme de quitter plus rapidement la maternité pour rentrer chez elle.

Quand parle-t-on d’une sortie précoce de la maternité ?

Cela correspond à une sortie avant la soixante-douzième heure (soit avant 3 jours) pour un accouchement par voie basse et à une sortie avant la quatre-vingt-seizième heure (soit avant 4 jours) pour un accouchement par césarienne.

Les conditions

Ce que peu de femmes savent c’est qu’il existe un protocole à suivre si elles souhaitent quitter la maternité plus tôt, comme nous l’explique Anna Roy, sage-femme :

« Il faut tout d’abord que la sortie précoce soit possible, car ce n’est pas toujours le cas. »

Les soignants vont alors se baser sur la liste émise par la Haute Autorité de Santé, sur les situations qui permettent de sortir de la maternité :

  • Absence de situation de vulnérabilité psychique, social, de conduites d’addiction et de dépendances sévères.
  • Soutien familial possible.
  • Absence de pathologie chronique mal équilibrée.
  • Absence de complications ou pathologies nécessitant une observation ou un traitement médical connu.
  • Si hémorragie du postpartum immédiat, celle-ci a été contrôlée et traitée.
  • Absence d’infection évolutive ou de signes d’infection.
  • Absence de troubles thromboemboliques.
  • Douleur contrôlée.
  • Instauration d’un lien mère-enfant de bonne qualité.

Il existe une autre condition pour pouvoir prétendre à une sortie précoce :

« Il faut que vous ayez une sage-femme qui puisse passer chez vous le lendemain de votre sortie de la maternité, y compris un samedi ou un dimanche. Il faut également qu’elle puisse repasser ensuite. »

Un conseil : préparez-vous !

Le conseil d’Anna Roy pour bien s’organiser est de se préparer en amont :

« Le plus simple à mon avis est de faire cette démarche pendant la grossesse. Vous contactez une sage-femme pour qu’elle vous mette dans sa cohorte de patientes grosso modo. Parce que le problème est que si vous demandez à la maternité elle ne le fera pas forcément car tout le monde n’a pas la possibilité de le faire. »

Est-ce dangereux ?

« Absolument pas quand on n’a pas de facteur de risques ! Ce n’est pas du tout dangereux d’ailleurs la plupart des pays anglo-saxons le font. Et lorsque vous accouchez en maison de naissance en France, au bout de 5, 6 heures vous êtes à la maison. »

Est-ce bénéfique ?

« Oui pour celles qui le souhaitent. Parce que la naissance, on l’oublie souvent, est un événement intime, privé et familial. Parfois il y a des aînés et cela peut être bien pour eux qu’il n’y ait pas de rupture avec leur mère. »

Peut-on vous obliger à sortir plus tôt ?

« Non ! Même en période de pandémie on n’a pas à vous mettre à la porte d’une maternité. Si vous ne vous sentez pas de sortir il faut le dire et personne ne doit vous y contraindre ! »

À l’inverse cependant on peut vous contraindre à rester, cela donne alors lieu à des situations plus conflictuelles et à une sortie contre l’avis médical.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo