france.tv

Ostéopathie chez le nourrisson : quels bénéfices ?

2 min de lecture
Publié le 26.06.2020 à 16h16 
(mis à jour le 26.06.2020 à 16h19)

De plus en plus de parents se tournent vers l’ostéopathie pour apaiser les maux de leur bébé.

Dénouer les tensions de l’accouchement et de la gestation, soulager les maux de ventre, adoucir les troubles du sommeil… Catherine Rybus est ostéopathe à Paris et s’occupe particulièrement des femmes enceintes et des nourrissons. Elle nous informe sur les possibilités de soins qu’offre l’ostéopathie aux nouveau-nés.

Après l’accouchement

« L’ostéopathe va enlever des tensions aggravées par l’accouchement. Cependant, j’insiste, ces tensions se sont créées intra-utérin, à la fin de la gestation, tout n’est pas dû à l’accouchement » explique Catherine Rybus.

C’est pourquoi cette pratique peut être utile autant pour un enfant né par voie basse, que pour un enfant né par césarienne. Un ostéopathe peut être consulté dès le jour de l’accouchement, certains viennent consulter en maternité. 

Pourquoi consulter ? 

L’ostéopathe peut aider le bébé sur plusieurs plans, par exemple :

  • Régler des problèmes de succion,
  • éliminer des tensions qui se créent in-utero et sont aggravées par l’accouchement,
  • vérifier la rotation de la tête,
  • Vérifier la mobilité des maxillaires,
  • Vérifier le bon positionnement du bassin (les tensions dans le bassin peuvent augmenter les risques de troubles digestifs),
  • Ce sont autant d’éléments importants qui favorisent le bien-être du bébé dans ses premiers jours de vie, notamment en ce qui concerne le confort de l’allaitement. 

Attention, l’ostéopathie du nourrisson n’est pas une spécialité à part entière. Les praticiens effectuent des formations complémentaires pour s’occuper des nourrissons, cela demande un toucher, des connaissances particulières. Il est préférable de se renseigner auparavant, de demander des avis à d’autres parents ou même de rencontrer le praticien pendant la grossesse.

La rédaction de La Maison des Maternelles