france.tv

Noyade sèche : halte aux fake news !

3 min de lecture
Publié le 30.04.2021 à 15h54 
(mis à jour le 05.05.2021 à 08h12)

Dr Pfersdorff revient aujourd’hui sur un sujet qui a beaucoup animé les médias : la noyade sèche. Mais quel est le vrai du faux ?

Docteur Pfersdorff, pédiatre, explique :

« On en a beaucoup parlé dans les médias ces dernières années, et je voudrais rétablir la vérité sur ce sujet. »

Qu’est-ce que la noyade sèche ?

Qui n’a jamais entendu parler de cette histoire : un enfant boit la tasse, puis quelques jours après, présente des symptômes respiratoires aigus le menant en réanimation, voire au décès. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Docteur Pfersdorff précise :

« La noyade sèche dont on parle dans les médias, c’est un enfant qui glisse dans le bain, qui boit un peu la tasse, reprend son jeu. Il a des troubles respiratoires quelques jours après, et tout d’un coup on va en réanimation, il décède et ça a un lien avec une inondation que l’on n’a pas vu. Une noyade dite « sèche » car on n’a pas vu les symptômes au début, et c’est plusieurs jours après qu’on se rend compte qu’il y a une agression aux niveaux des bronches, et qu’on est passés à côté. Ça angoisse tout le monde, les parents en premier. Je rappelle que dans nos sociétés savantes de pédiatrie, on n’utilise jamais ce terme de noyade sèche. »

Mais alors, qu’en est-il réellement ? 

« Un nourrisson, un bébé ou un enfant plus grand qui glisse dans de l’eau ou qui boit la tasse à la piscine, les symptômes vont apparaitre rapidement. Ce n’est pas quelque chose qui va apparaitre 3 jours après. Ça existe, mais c’est dans les minutes, ou les heures qui suivent. Un enfant qui a des difficultés respiratoires, qui commence à tousser, à avoir les lèvres bleues, c’est en rapport avec ce qui s’est passé dans l’heure. On ne passe pas à cote. Ça ne peut pas passer inaperçu. »  

Est-ce que cela peut arriver après une « petite tasse » ?

« Non ! Si ça arrive, c’est parce que l’enfant a un spasme qui va se produire. Pourquoi dit-on alors « noyade sèche » ? Quand on a fait des autopsies sur des adultes, il arrive quand il y a une noyade, qu’il y ait ce qu’on appelle un laryngospasme. C’est un adulte -ou un enfant- mais c’est très différent, c’est une noyade avec immersion, qui a la glotte se ferme, la respiration se ferme. Quand on fait l’autopsie, on réalise qu’il n’y a pas d’eau dans les poumons : c’est pour cela qu’on parle de noyade sèche. Mais ça n’a rien à voir ! Donc je voudrais qu’on bannisse ce mot. »

La rédaction de La Maison des Maternelles