france.tv

Noël : et si on consommait autrement ?

2 min de lecture
Publié le 18.12.2020 à 13h53 
(mis à jour le 18.12.2020 à 16h51)

Location de jeux, jouets d’occasion… Il existe désormais de nombreuses façon de faire plaisir aux enfants sans pour autant ni se ruiner, ni surconsommer.

Nastasia est la maman de Kenzo, 4 ans et d’Alya, 5 mois. Depuis qu’elle est devenue mère, elle dresse un constat : on offre trop de jouets aux enfants. Constat qu’elle fait dans chaque foyer :

« Quand je vais chez des amis je vois que leur maison déborde de jeux. Encore plus que chez nous. Et je me dis que l’on gâte trop les enfants. »

Au milieu de tous ses jouets et à l’approche de Noël, Kenzo est invité par sa mère à faire un grand tri. Elle l’accompagne pour sélectionner tous les doudous et jouets qu’il n’utilise plus afin de les donner à des enfants qui en ont besoin. Et ce n’est pas pour déplaire à Kenzo, ni à Nastasia :

« Ça lui apprend qu’il n’est pas obligé de posséder pour être heureux. Ça lui apprend également à prêter plus facilement ses jouets à ses copains et cousins, cousines. »

Il existe de nombreuses associations pour donner les jouets des enfants afin de leur offrir une seconde vie : Le Secours Populaire, Emmaüs, la Croix-Rouge, les Restos du Cœur, Rejoué…

Location et applis de seconde main

Plutôt que d’acheter, Nastasia a également fait le choix de louer. Elle passe par un site comme Lib et Lou, Les Petits Sioux, Sweet Small Pea ou encore Petite Marelle. En s’abonnant, elle reçoit chaque mois un colis avec 2 nouveaux jeux dedans qu’ils conservent pendant 4 semaines. Un format de consommation qui a séduit la maman :

« Cela nous permet de tester le jeu. Plutôt que de l’acheter et après être déçu, au moins là il peut tester et si vraiment cela lui plaît on le demande au Père Noël ou à un anniversaire. Et ça permet surtout de ne pas stocker. Comme ça quand il se lasse, on les renvoie et il est content d’en recevoir de nouveaux à chaque fois. »

Et quand Kenzo a envie d’une figurine en particulier sa mère épluche les sites et applications de seconde main, comme Vinted, ou les brocantes pour trouver la perle rare. Une façon de procéder qui permet à son fils d’apprendre la patience :

« C’est pas mal parce qu’il y a des moments où il me dit qu’il veut absolument un jeu, et le temps que je le cherche l’envie est passée. »

La rédaction de La Maison des Maternelles