france.tv
Parole d'expert

Noël enceinte : que puis-je boire et manger ?

3 min de lecture
Publié le 04.12.2019 à 14h15 
(mis à jour le 06.01.2020 à 11h18)

Saumon,  fromages… Enceinte, il faut faire attention à de nombreux aliments. Notre sage-femme Anna Roy vous explique comment passer les fêtes de fin d’année sans prendre de risques.

Plateau de fromages, huîtres, foie gras, bûches à la crème, saumon fumé… Les fêtes de fin d’années approchent et elles sont souvent l’occasion de grands dîners en famille ou entre amis. Mais quand vous êtes enceinte, immunisée ou pas contre la toxoplasmose, il faut faire attention à ce que vous mangez.

Notre sage-femme, Anna Roy, vous explique donc comment vous pouvez vous régaler à Noël ou le soir du Nouvel an sans prendre de risque pour vous et pour votre bébé.

La boisson

Anna est intransigeante quant à la consommation d’alcool chez la femme enceinte. Fête ou pas fête, c’est non :

« L’alcool est la première cause de handicap mental en France. J’ai vu des bébés malades de l’alcoolisation de leur mère. Donc, pas d’alcool ! »

Il existe, pour palier au champagne ou au vin, des boissons qui imitent le goût de l’alcool. Vous pouvez ainsi investir dans des bières, mousseux ou même des vins sans alcool. Mais vérifiez bien l’étiquette car certaines boissons contiennent un faible dosage d’alcool. Sinon, notre experte recommande de se faire des petits cocktails sans alcool ou de consommer des jus pétillants artisanaux.

Les entrées

Pour les fans de foie gras qui attendent chaque année les fêtes avec impatience pour pouvoir en manger, Anna a une bonne nouvelle :

« Pour le foie gras moi je suis ok. À partir du moment où il est bien cuit et où il n’a pas traîné pendant des heures dans le frigo. Mais pas de foie gras mi-cuit. Il faut juste consommer celui qui est bien cuit. »

Huîtres, bulots, Saint-Jacques…. Les plaisirs de la mer ne sont pas bénéfiques aux futures mamans et peuvent les rendre malades, notre experte déconseille donc ces entrées :

« Pas de crustacés ! Sauf si vous les faites cuire, là c’est d’accord. Donc des Saint-Jacques cuites, des bulots cuits (de préférence à la maison)… »

Le saumon fumé porte plus à question au sein même du corps médical. Anna explique que les experts sont divisés, certains sont d’accord, d’autres non :

« Moi même je change d’avis toutes les 3 minutes d’ailleurs. Mais maintenant je dis oui, mais sous plastique, sous vide. Je ne recommande pas le bon saumon fumé du producteur qu’il vous fait à la coupe. »

Pas de problème pour déguster tout ce qui est crudités, et veloutés tant que les légumes ont été bien lavés.

Fromage

« Les bons fromages c’est non ! Vous pouvez manger des fromages pasteurisés sous plastique mais c’est tout. »

Plats

Régalez-vous avec tous les accompagnements, soyez cependant plus prudente avec la viande :

« Pour les volailles, il n’y a aucun problème à partir du moment où elles sont bien cuites. Le gibier, pas de problème non plus mais refaites le cuire un peu à la poêle pour qu’il ne soit pas saignant. »

Desserts

Rassurez-vous, si vous avez enduré quelques interdits tout au long du dîner, vous pourrez profiter du dessert : bûches, glaces, gâteaux, fruits… Anna n’a pas de contre-indications mais recommande toujours de bien faire attention à respecter la chaîne du froid

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo