france.tv

Mortalité maternelle : en France, 1 femme meurt tous les 4 jours 

3 min de lecture
Publié le 08.01.2021 à 09h56 
(mis à jour lundi dernier à 18h07)

Le rapport de l’Enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles (ENCMM) publié par Santé Publique France et l’Inserm en Janvier 2021, fait état de 262 décès maternels sur la période 2013-2015, soit 1 décès tous les 4 jours en France d’une cause liée à la grossesse, à l’accouchement ou à leurs suites. 

Des inégalités 

Bien que cela reste rare, avec des chiffres stables par rapport à la précédente période 2010-2012, le rapport estime que 58% des décès maternels sont considérés comme « évitables » ou « peut-être évitables » et dans 66% des cas les soins dispensés n’ont pas été optimaux. Les 262 décès maternels sur la période 2013-2015 correspondent à un ratio de mortalité maternelle de 10,8 décès jusqu’à un an pour 100 000 naissances vivantes.

Le rapport, mené par un comité d'épidémiologistes, gynécologues-obstétriciens, médecins et anesthésistes, constate des disparités territoriales : les femmes résidant dans les DOM présentent un risque de mortalité maternelle multiplié par 4 par rapport à celles de métropole, et des disparités sociales : la mortalité des femmes migrantes est plus élevée que celle des femmes nées en France.

 

rapport mort maternelle

Le risque de mortalité maternelle reste plus élevé également selon l’âge des femmes, et parmi les femmes obèses.

Les hémorragies obstétricales ne sont plus la première cause de mortalité maternelle

Tandis que la mortalité par hémorragie obstétricale poursuit sa diminution, avec un taux divisée par deux en 15 ans, les malades cardiovasculaires (13,7% des décès) et les suicides (13,4%) deviennent les deux premières causes de mortalité maternelle, responsables d’environ un décès par mois chacune. 

 

mort mater info

Ces deux étiologies sont non seulement les plus fréquentes, mais également parmi celles avec la proportion la plus grande de morts évitables, 65,7 % et 91,3 % respectivement. Les facteurs d’évitabilité identifiés pour ces causes de décès soulignent en particulier l’importance de la prévention et des parcours de soins pluridisciplinaires coordonnés.

Au-delà des nombres, les auteurs ont dégagé de l’analyse de l’ensemble des décès maternels survenus en France en 2013-2015, 30 messages clés. Selon le principe général de l’enquête, « mieux comprendre pour mieux prévenir », ils ciblent des éléments améliorables des soins ou de leur organisation impliquée dans l’évitabilité de ces décès et identifiés de façon répétée dans cette série d’histoires à la fois uniques et exemplaires.

La rédaction de La Maison des Maternelles