france.tv

Mon enfant ne veut pas se laver

3 min de lecture
Publié le 16.12.2020 à 18h34 
(mis à jour le 17.12.2020 à 18h29)

Votre enfant refuse de se laver, quand s'inquiéter ? Comment en parler avec lui ?

Souvent source de conflit entre les enfants et les parents, l’hygiène est un sujet parfois sensible au sein des familles. Le Docteur Christian Spitz, pédiatre et anciennement connu sous le surnom du « Doc » de l’émission Lovin’Fun, tient à rappeler aux parents qu’il est normal qu’un adolescent commence à avoir une odeur :

« L’Homme est un mammifère et a des odeurs. Avec la maturation de sa sexualité, il va sécréter des nouvelles odeurs. La maman se rend compte qu’elle n’a plus un enfant, mais un adolescent qui devient adulte, donc il a une odeur. Ce n’est pas sale. »

D’autre part, si la propreté et l’hygiène sont importants pour la santé mentale et physique, il ne faut pas non plus en abuser :

« L’hygiène maximale, ce n’est pas bon du tout. On a une flore microbienne qui nous habite et qui nous protège au niveau de notre peau. »

Pour certains parents, le moment de la douche est un moment très redouté. Les cris, les pleurs, tout est bon pour les enfants pour refuser de se laver. Une chose normale selon Emmanuelle Rigon, psychothérapeute et auteure de La propreté aux éditions Bayard :

« Souvent le moment de la toilette est un ordre du parent. Au début de l’adolescence, ça peut entrer de front avec un désir d’opposition. Ce n’est pas nécessairement quelque chose qui ne se retrouve que dans la douche. C’est aussi venir dîner, se préparer etc. »

S’engage alors parfois un véritable bras de fer entre le parent et l’enfant. Pourtant, elle estime que c’est parfois le parent qui insiste trop.

« Il faut se rendre compte que peut-être on insiste un peu trop, peut-être qu’on est un peu trop intrusif du côté des parents. Il faut juste en parler. »

C’est donc par la parole qu’il faut passer. Mais comment faire si votre enfant refuse obstinément de vous écouter ? Selon Christian Spitz, l’autorité n’est rien sans la bienveillance. Il faut donc montrer à votre enfant que c’est pour son bien :

« On peut aussi lui dire qu’on comprend, c’est important pour toi, mais il y a les autres. C’est important de se laver parce qu’on a son odeur. Quand on s’est lavé on peut se l’approprier, mais si on ne s’est pas lavé, c’est toute la pièce qui en profite. Ils sont sensibles quand on leur parle des autres. »

C’est par la bienveillance que vous arrivez à vos fins. N’ordonnez pas sans cesse, il faut parfois vous intéresser aux raisons qui poussent votre enfant à ne pas se laver :

« Il faut voir l’adolescent dans sa globalité. Savoir comment il est, comment ça va à l’école, comment ça va avec ses camarades, avec ses amis. Son comportement en général. Ça peut être passager. Mais ça peut témoigner d’une difficulté. »

Selon Emmanuelle Rigon, plusieurs raisons peuvent se cacher derrière le refus de votre enfant. Et c’est parfois sur ce problème qu’il faut travailler :

« Il peut y avoir une phobie de l’image. Ce n’est peut-être pas le fait de se laver les dents mais de se croiser dans le miroir. Puisqu’il y a un miroir dans la salle de bain, ils évitent la salle de bain, elle devient un lieu de phobie. »

La rédaction de La Maison des Maternelles