france.tv
Parole d'expert

Mon bébé a de la fièvre

2 min de lecture
Publié le 07.05.2019 à 11h09 
(mis à jour jeudi dernier à 17h19)

C’est une situation redoutée par tous les parents : la fièvre du nourrisson. Notre pédiatre Arnault Pfersdorff vous dit tout sur la fièvre du petit, sa prise en charge, et ses traitements.

À quel âge un nourrisson a de la fièvre ?

« Il est rare qu’un bébé fasse de la fièvre dans les premiers jours ou les premières semaines, rappelle Arnault Pfersdorff. En général, les toutes premières poussées de température se voient à partir de 6 semaines. Fréquemment elles arrivent au moment des premières poussées dentaires, à ne pas confondre avec l’éruption dentaire qui se fait en moyenne vers 7 ou 9 mois. Le mécanisme de la fièvre n’est pas dû aux dents, mais souvent à une infection virale ou bactérienne (rhinite par exemple). Parfois, ce peut être le premier signe de quelque chose de plus important (infection urinaire, etc.) ou après un vaccin. »

Mesurer la température

Le spécialiste recommande le thermomètre rectal à lecture digitalequi est, selon lui, plus fiable qu’un thermomètre buccal ou axillaire. Le docteur conseille également les thermomètres à infrarouges avec ou sans contact, que l’on peut retrouver souvent chez les praticiens, mais qui se trouvent facilement en vente sur internet.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Chez un enfant de moins de 1 an, on parle de fièvre à partir de 38°C. Ensuite, on surveille l'état de l'enfant, comme l’explique le pédiatre :

« Le niveau de la fièvre n’a pas de rapport avec l’intensité de l’infection. Parfois une simple rhinopharyngite virale peut donner plus de 40° de fièvre. Il faut alors surveiller son enfant, voir comment il respire, s’il est bien présent, s’il s’hydrate. Si ce n’est pas le cas, on fait le point avec son médecin. Surtout si l’enfant a moins de 3 mois ou s’il s’agit d’un ancien prématuré. »

Comment réagir face à la fièvre ?

Le pédiatre a une recommandation principale : on ne panique pas ! Ensuite il préconise de déshabiller l’enfant, d’éviter les bains tièdes, et de l’hydrater un maximum en lui faisant boire beaucoup d’eau.

« S’il vomit, a une éruption cutanée, gémit, montre une dégradation de son état général, on consulte au plus vite bien entendu, explique l’expert. Dans tous les cas, le paracétamol, à dose de 15 milligrammes par kilo et par prise toutes les 6 heures est un basique. »

L'intérêt de la fièvre 

La fièvre a un rôle important dans le traitement de la maladie. Elle permet de voir que les mécanismes de défense de l’enfant fonctionnent :

« Il n’est pas nécessaire de tout de suite vouloir la faire baisser, si elle est bien tolérée. La fièvre est un allié naturel qui témoigne de l’efficacité des mécanismes de défense du corps, plutôt qu’un ennemi à combattre. Cependant si un enfant de moins de 3 mois fait de la fièvre, il faut en parler à son médecin sans délai. »

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo