france.tv
Parole d'expert

Les soins du zizi chez le petit garçon

3 min de lecture
Publié le 28.10.2019 à 16h15 
(mis à jour mercredi dernier à 14h28)

Dois-je décalotter mon bébé, qu’est-ce que le phimosis… ? Notre pédiatre Arnault Pfersdorff vous éclaire sur les questions autour du zizi des petits garçons.

Décalotter

Certains disent qu’il faut décalotter le bébé, d’autres qu’il faut attendre… Arnault Pfersdorff, pédiatre a une recommandation :  il ne faut pas chercher à décalotter un bébé, c’est-à-dire à tirer sur son prépuce (la peau au bout du pénis) pour découvrir son gland. Car le prépuce de l’enfant est peu élastique et ne se laisse pas distendre (cela viendra avec le temps et les imprégnations hormonales).

« Au début on ne décalotte pas le bébé car il y a juste la place pour laisser passer le jet urinaire. Le pédiatre regardera dans le courant de la première année et dira aux parents ce qu’ils peuvent faire progressivement. Nous montrons ensuite aux parents, comment, quand l’enfant a 6, 8 mois, voire 1 an, comment tenir la verge et tirer un tout petit peu. »

Le spécialiste tient cependant à expliquer aux parents, qu’un prépuce bien rétracté ne s’obtient, en général, que vers 16 mois, 18 mois, 2 ans ou parfois 3 ans. Parce que la peau de l’enfant peut mettre plus ou moins de temps à devenir élastique. Et d’ici la puberté, 98% des garçons décalottent sans problème.  

Nettoyer le prépuce

Si le prépuce reste serré assez longtemps, les urines vont finir par stagner, et cela peut alors favoriser l’arrivée d’infections, on parle alors de balanite. Cela peut engendrer un écoulement un peu saumâtre, blanchâtre et un gonflement du gland.  Mais cette infection se traite localement avec des antibiotiques et un savon antiseptique. La seule règle, pour l’expert, en attendant que le bébé décalotte complètement :

« Il faut tirer très légèrement sur la peau pendant le bain, et là on nettoie ce que l’on voit, on rince et on sèche. Mais on ne cherche pas à ouvrir. C’est le médecin qui vous dira si vous pouvez aller un peu plus loin ou pas. »

Apprentissage de l’enfant

« C’est toi qui fais maintenant, tu as 3 ans, tu as 4 ans. C’est ton zizi, c’est ton sexe. C’est toi qui dois le toucher, c’est toi qui dois apprendre à faire. » Arnault Pfersdorff donne ses conseils à ses jeunes patients qui doivent apprendre à se décalotter seul, dans leur bain. Pour l’expert c’est au pédiatre, avec tact, de vérifier que tout va bien, et, avec confiance, de demander à l’enfant de montrer comment il fait et non l’inverse.

Le phimosis

« Le phimosis apparaît quand le prépuce est trop serré et que l’on n’arrive pas, vers l’âge de 3 ans, à décalotter.  Là on a des traitements locaux avec des crèmes corticoïdes. Et dans certains cas rares, il faudra faire une circoncision soit locale, partielle, soit une circoncision complète. Et l’on peut avoir, lors de certains décalottages, si le prépuce au bout reste très serré, on décalotte. Et là, on n’arrive pas à remettre en place. C’est très rare. Mais il faut juste remettre en place bien tranquillement. »

Pour aider à décalotter, un spécialiste peut prescrire des crèmes corticoïdes, qu’il est conseillé d’appliquer 1 heure avant le bain, pendant quelques semaines. Elles vont permettre d’obtenir une meilleure élasticité de la peau et d’éviter la chirurgie.

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo